Archives de catégorie : Jeux Videos

Hiroko Moriguchi – Mizu no Hoshi e Ai wo Komete et ETERNAL WIND

Quarante ans cela se fête ! Vive Gundam.

Voici Hiroko Moriguchi qui chante deux chansons de MS Gundam Zeta.

Les Paroles de Mizu No Hoshi E Ai Wo Komete :

Aoku nemuru mizu no hoshi ni sotto
Kuchizuke shite inochi no hi wo tomosu hito yo
Toki to iu kin’iro no sazanami wa
Ôzora no kuchibiru ni umareta toiki ne
Kokoro ni uzumoreta yasashisa no hoshitachi ga honô age yobiau
Namima sasurau nampasen no yô ni
Mô nakanaide ima anata wo sagashite iru hito ga iru kara
Omae ni aitai yo to

Ai wa tabun dareka no tame ni sotto
Sasagerareta tôi inori nano ne
Hito wa hitori dewa irarenai sabishisa no
Seiza kara koboreta hanabira dakara ne
Anata ga inoru tabi ôzora ni ho ga agaru yasashisa ni hikarete
Aoi nemuri wo tokareta utsukushii hoshi yo
Mô nakanaide ima anata wo sagashite iru hito ga iru kara
Omae ni aitai yo to

Mô nakanaide ima anata wo sagashite iru hito ga iru kara
Omae ni aitai yo to

Les paroles de Eternal Wind :

Maru de kanashimi no kakera da wa
Machi wo tozasu GARASU iro no yuki
Ashita wo sagasu hitomi sae mo
Kumorasete yuku no yami no kanata

Mishiranu chikara ni nagasarete kokoro ga dokoka e hagureteku
Harisakesou na mune no oku de kodou dake ga tashika ni ikite iru

Hikaru kaze no naka kikoete kuru anata no koe
“Pray don’t break a peace forever” sono kagayaki wo shinjite iru

Aoku kemuru suiheisen wo
Kono me wa mada oboete iru kara
Mabuta wo tojireba kaereru no
Atataka na jikan… Omoidetachi…

Kurikaesu ayamachi ga itsumo orokana ikimono ni kaeteku
Kizutsuku dake no ikikata demo namida wa sou yo kesshite misenai wa

Hikaru kaze no naka hohoende iru anata ga iru
“Pray don’t break a peace forever” sono mabushisa wo mitsumete iru

Hageshii itami wa dare no tame ?
Sore ga yatto wakaru ki ga suru wa
Meguriaisou kiseki na no
Ikuoku no hoshi ga samayou sora

Sayonara ga oshiete kureta no anata no hontou no yasashisa
Dare yori mo daiji na hito da to mune wo hatte ieru wa itsu no hi mo

Hikaru kaze no naka hohoende iru anata ga iru
“Pray don’t break a peace forever” sono mabushisa wo mitsumete iru
“Pray don’t break a peace forever” atsui hitomi ni yakitsukete

Disney et Star Wars, la mauvaise exploitation de la licence

Star Wars est un univers vraiment intéressant.

On peut y développer de nombreuses choses sur la base posée depuis l’épisode IV.

Georges Lucas a su marié beaucoup d’éléments venant de la culture extra-américaine pour créer un monde très manichéen.

Les ingrédients ont tout de suite pris l’allure attendue : le succès !

Le mélange d’action et de philosophie autour du concept de la Force est une bonne chose.

La première trilogie allait dans le bon sens. Le meilleur film restera également le plus sombre : Empire Strikes Back.

La deuxième trilogie aurait put être excellente, mais elle a été ratée par Georges Lucas, le père de cet univers.

Il n’a pas su prendre les bonnes directions et il n’aurait pas dû partir sur la mode du prequel. Raconter l’histoire de Dark Vador jeune était une erreur.

Continuer les aventures de Luke Skywalker et de ses amis aurait été préférable.

Il est vrai qu’il avait beaucoup participé à la validation de la suite des aventures de Luke au travers des différents romans et bande dessinées.

Il ne voulait peut-être pas détruire ce qui avait été validé et enregistré dans la timeline officielle.

Ensuite vient la vente de la licence à Disney et l’échec de la troisième trilogie. Celle-là même qui devait nous redonner un nouvel espoir de films d’aventures et de combats spatiaux. Cette trilogie qui nous aurait immanquablement montré l’évolution de Luke en maître Jedi attentif et attentionné.

De nouveaux Jedi auraient pu voir le jour, avec une nouvelle philosophie, une nouvelle idéologie. Mais en tous les cas ils auraient combattu les Sith, même s’ils ne voulaient plus être juste des résistants contre l’Empire,

Là on aurait eu des guests stars passant le flambeau à la jeune génération. On aurait pu ouvrir l’univers à des spin-off de qualités et des séries TV qui se retrouveraient sur la nouvelle plateforme de streaming de Disney.

Mais non, tout est fichu par terre par l’incapacité des studios à prendre l’exemple de Marvel et de sa licence.

Laissé les auteurs écrire des histoires qui feront rêver les fans. Pour les faire rêver, il faut que ces artistes soient à l’écoute des fans et non du marché.

On est dans le business, certes, mais aussi dans l’artistique. Le cinéma est un art qu’il faut utiliser correctement.

L’histoire doit primer avant même de penser aux effets spéciaux, au nombre de combats et de minutes planifiées pour rythmer chaque phase d’action.

Il faut revenir à l’ancienne école : Raconte moi un joli conte.

Berce moi et abreuve moi de belles histoires avec des personnages haut en couleur.

Donne moi l’envie d’adhérer à ton univers tout en y glissant le message philosophique dont j’ai besoin.

Ce n’est pas pour rien que les histoires de preux chevalier fonctionne encore.

Il faut un Jedi qui soit ce chevalier avec beaucoup d’envie et de moralité. Un chevalier qui vieilli et qui a été secoué par la vie.

Un chevalier qui ne perd pas de vue son objectif, qui a changé mais qui reste lucide et rêveur à la fois pour insuffler les codes moraux et philosophiques aux jeunes générations.

Le postulat de Luke, lorsqu’il perd Yoda, son père et Obiwan, est d’avancer dans la voie des Jedi et de redorer son blason, quitte à remettre au goût du jour certaines philosophies.

On peut moderniser et adapter une règle séculaire pour avancer. Ce qui a été vrai peut l’être encore aujourd’hui. Parfois il faut l’adapter au discours de notre époque.

C’est ce virage là qui a été complètement mis de côté par Disney et ses acolytes.

J’aurais été un des responsables du projet Star Wars, j’aurais essayé de calquer l’idée même de Marvel Studio.

Faisons une ligne directrice pour notre histoire sur une fresque. Ainsi, tout nouvel opus pourra se rattacher facilement à ce fil rouge. On pourra la modifier s’il y a des adaptations, mais il faut une trajectoire et une fin.

Pour moi la plus grande erreur a été de laisser Luke à l’écart de tout. Peureux et complètement perdu.

Pour moi c’est le Jedi de la prophétie, celui qui apporte un renouveau. Celui qi rajeuni et adapte la Force pour tout un chacun.

C’est lui qui devait remettre l’Ordre des Jedi en marche pour que ce soit plus une communauté d’ascète. Ils pourraient tous prendre part à des combats mais seulement pour équilibrer les forces universelles.

Laissant ainsi tomber la politique pour gouverner dans le coeur des personnes vivant dans cet univers.

Peut-être qu’il aurait eu sa propre planète réservée et protégée pour que nul être ne perturbe les Jedi.

Les utiliser comme des sauveurs, des ermites en quête de réponses spirituelles auraient été une bonne solution.

Si je devais définir le combat de l’Empire contre la Résistance, j’aurais mis fin à la guerre avec la victoire de la Résistance.

L’Empire aurait pu survivre dans une colonie rassemblant plus ieurs planètes félons. Mais je ne l’aurais pas vu aussi puissante.

Par contre faire des escarmouches, des actes de terrorismes, voir même connaître leur mentalité et la vision de leur culture… Cela est intéressant.

Les traîtres et les complots seront toujours de mises et il y aurait pu avoir ce type de mise en place dans la structure de la Résistance. Peut-être même que suite à la victoire de la Résistance toutes les planètes ont reprises leur indépendances et que de nouveaux États ont émergés.

De nouveaux royaumes, des dictatures, des petits empires, des démocratie parlementaires, etc…

Là les sujets auraient été inépuisables. Les Sith n’étant pas tout le temps derrière un complot, ils pourraient très bien s’être allié pour trouver des objets ou des techniques interdites pour arriver à leurs fins.

Notamment en cherchant l’Immortalité et la puissance destructrice du côté obscure. Peut être aurions nous découvert de nouveaux Dieux liés à la Force. Obligeant des coopérations tordus et à court termes entre Jedi et Sith….

Le champs des possibles est illimité si on pense à l’histoire avant même de parler de budget, de marché cible, de rentabilité.

Garder l’esprit insufflé des origines de cette histoire et en continuer l’expansion est pas une chose aisée. Disney en a fait les frais (pas financièrement vu que la licence touche souvent le milliards de dollars) artistiquement parlant. D’ailleurs la reconnaissance du publique n’est pas au rendez-vous, la presse est parfois critique et ne reconnait pas cette dernière trilogie comme une étant à part entière issu de l’univers Star Wars.

Gageons que Disney sera se ressaisir, d’arrêter les frais et de repenser correctement son univers en écoutant les fans.
Il ne faut pas se sentir prisonnier des fans, mais les écouter inspire et peut donner des indications sur l’évolution de l’univers.

Quelques bandes annonces des différents films ou jeux vidéos qui sont souvent très bien écrit :

Commençons par le dernier jeu qui arrive en 2019, Star Wars : Jedi Fallen Order.

Enchainons avec L’Empire contre attaque.

Passons à l’animé qui retrace la vie de Anakin Skywalker dans Star Wars The Clone War.

Reste l’excellent jeu sur la vieille république : Star Wars Old republic.

Boom Boom Satellites – Broken Mirror

Je vous laisse une vidéo qui compile des images de différents Gundam pour son anniversaire.

La musique très rock est de Boom Boom Satellites qui interprète Broken Mirror.

La chanson est utilisée dans Mobile Suit Gundam Unicorn

Les paroles :

Don’t be afraid
No one can tear us apart
A look around
You’ll never feel alone
You’re my twin
We never come to terms foreverWho’s gonna take you home
Don’t wanna stay so long
All of my life I’ve felt like dying
Don’t wanna stay so longI’m gonna fix your rules
You better look alive
You’re better off alone
You better back off now
You better back off now
Don’t wanna fall apart
You know I won’t back down
Nobody left to blameDon’t be afraid
Into the hands of fate
A look around
The other me is you
You’re my queen
What do you think I have to followBeen waiting for so long
Who’s gonna rise the road
I never knew love til’ I met you
Who’s gonna rise the roadI’m gonna fix your rules
Nobody hold you down
You’re better off alone
You better back off now
(You better back off now)
You better back off now
Never go back again
You better back off now
Before the sky falls downTurning into dust and fade away
Just can’t seem to get you out of my brainI realize
What I am fighting for
Until the end
I’ll live inside of you
So I can see
Standing in front of a broken mirror
Who’s gonna take you home
It’s gonna feel real good
All of my life I’ve felt like dying
It’s gonna feel real goodI’m gonna fix your rules
You better look alive
You’re better off alone
You better back off now
Don’t wanna fall apart
You know I won’t back down
Nobody left to blame
You better back off nowTurning into dust and fade away
Just can’t seem to get you out of my brainYou better back off now
Don’t wanna fall apart
You know I won’t back down
Nobody left to blame

Uru – Freesia

Pour fêter l’anniversaire de la saga Mobile Suit Gundam, je vais vous laisser quelques vidéos clips.

Vous pourrez découvrir ou redécouvrir quelques noms des chansons et artistes que vous aimez ou aimerez.

Je vous laisse apprécier la chanson phare de
Mobile Suit Gundam IRON BLOODED ORPHANS.

Les paroles en japonais :

Tadayou sora no dokoka tooku
Inori tsuzuru hoshi ga aru to shitara
Bokura wa soko e mukau darou ka
Soshite nani wo inoru no darou

Hatasenakatta yakusoku ya
Gisei ni natta kouketsu no hikari
Nokoru mono nado nanimo nai toshite mo
Ima wa shinjita michi wo tada susume

Kibou no hana tsunaida kizuna ga
Ima bokura no mune no naka ni aru kara
Kesshite chiru koto wa nai
Ikiru chikara

Kibou no hana tsunaida kizuna wo
Chikara ni shite asu wo tsuyoku sakihokore
Modoru basho nante nai tadoritsuku beki basho e to
Mayoi no nai hata wo takaku kakagete
Ima wo ikite yuku

Mienai mono ni obiete ita
Tarumu koto nai kono sekai no naka
Soredemo hitotsu kokoro no namima ni
Kawaranai mono ukabe nagara

Kibou no hana tsunaida kizuna ga
Ima bokura no mune no naka ni aru kara
Hokorobi wo nuiai
Tsuyoku nareru

Kibou no hana tsunaida kizuna wo
Chikara ni shite asu wo tsuyoku sakihokore
Nanno tame mukau no ka miushinai sou na toki ni
Mamorinukitai mono ga aru koto
Kizuita nda

Kizu wo kakushi hitori naita yoru ni
Kureta yasashisa afuredashita no wa
Mirai wo chikatta “ketsui no namida”

Kibou no hana tsunaida kizuna ga
Ima bokura no mune no naka ni aru kara
Keshite chiru koto wa nai
Ikiru chikara

Kibou no hana tsunaida kizuna wo
Chikara ni shite asu wo tsuyoku sakihokore
Modoru basho nante nai tadoritsuku beki basho e to
Mayoi no nai hata wo takaku kakagete
Ima wo ikite yuku

Mobile Suit Gundam Hathaway’s Flash pour cet hiver

Entre 1989 et 1990 sortait un roman, de Yoshiyuki Tomino, en trois tomes sur l’histoire de Hathaway Noa.

Fils du célèbre Bright Noa. Il sera un nouvel élément perturbateur de ce récit.

Hathaway fait partie d’une équipe de terroriste qui prône la vengeance pour justifier ses actes, en réponse à la Fédération Terrienne qui a déporté de nombreux personnes.

Un film viendra conter cette histoire en fin d’année 2019. Entre l’automne et l’hiver.

Ce film participera à la grande fête d’anniversaire de Mobile Suit Gundam, cette grande franchise qui est née en 1979.

Quarante ans de nombreux récits, de films, de séries télévisées, de romans et de jeux vidéos.

Depuis quelques années, cette franchise a inspiré de nombreux ingénieurs japonais, comme l’a fait Star Trek aux USA.

Quelques artistes et ingénieurs planchent sur une livraison d’un vrai robot géant capable de se déplacer comme le RX-78.

Pour le moment, seul des statues ont eu l’honneur de trôner dans Tokyo.

Pour les J.O. de 2020, un autre robot géant verra le jour et sera la mascotte officielle du Japon.

Si vous ne connaissez pas encore cette série, je vous encourage à les regarder toutes, car beaucoup d’entre elles sont indémodables dans leurs thématiques abordées. Les dessins et les animations varient mais reste tous de très bonne facture.

Voici un teaser du prochain film…

D’autres opus seront dévoilés dans l’année en cours avec deux autres films, des concerts et en France la venue de Yoshiyuki Tomino à Japan Expo… Un concert aussi à la clef à Paris ???

Ces artistes à suivre… Shoji Kawamori

Né en 1960, Shoji Kawamori s’est présenté à moi pour la première fois avec la série Macross.

Avant je ne connaissais pas vraiment ses oeuvres.

Peut-être que je ne l’ais pas suivi assidûment comme d’autres artistes.

En tous les cas il a travaillé sur certaines séries  que j’affectionnais, et dont certaines sont encore de vrai références pour moi.

Depuis 1984, il signe la coréalisation et le mecha design de Macross le film (Do You Remember Love ?).

C’est le point fort de sa carrière qui commence en 1979 avec la série Tooshoo Daimos.

Il est tout d’abord un mecha designer avant de très vite s’impliquer dans la réalisation et la création d’oeuvres originales.

Comme il le dit lui même dans quelques articles, il est un fan de mécanique. Il aurait pu faire une belle carrière en tant qu’ingénieur pour des structures comme la NASA, le CNES ou la JAXA.

Mais il n’aurait jamais pu créer de véhicules modulables.
Via les mangas ou les animés, il est plus facile de mettre en oeuvre des engins fantastiques et pratiques.
Pas de problèmes de matériaux ou de combustion, tout ce qu’on imagine peut être mis en oeuvre facilement.

Tout ce qu’il dessine est techniquement faisable. On a juste pas les moyens techniques pour avoir une source d’énergie miniaturisée et très puissante.

Cette pratique, cette technique réaliste aide également les fabricants de jouets qui ont tous les schémas nécessaires pour créer un avion modulable.

Sans notre mecha designer, il n’y aurait surement pas d’aussi beaux véhicules comme dans transformers ou dans Macross.

Il a montré une voie et inspiré de nombreux créateurs et ingénieurs.

L’impact de son travail sur les nouvelles générations ne sont pas encore pris en compte.

Pour moi il est comme Gene Roddenberry. Il est un référent qui va ouvrir la voie à de futurs ingénieurs, de futurs réalisateurs, de futurs artistes en tout genre.

Je pense qu’il sera cité de nombreuses fois par ces nouveaux scientifiques et chercheurs.

A n’en pas douté il est une personne à suivre, une personnalité du monde des animés qui transcende son domaine.

Voici une liste d’animée que les français connaissent bien  et que je vous invite à découvrir ou à redécouvrir.

Penchée vous sur les designs des vaisseaux ou autres engins, un peu moins les personnages, et regardez sa progression et ces idées si surprenantes et réalistes :

1978-79 : Tōshō Daimos, série télévisée sortie directement en vidéo en France avec le nom Starforce l’étoile éclatée ou Starforce le chevalier de la galaxie .

1979 : Ulysse 31 (série télévisée).
Générique Japonais :

Générique Français

1982-83 : The Super Dimension Fortress Macross. Arrivée en France avec la série revue par les américains : Robotech.

1982 : Techno Police 21C (film), sorti directement en vidéo.
1983 : Crusher Joe (film) 1983 : Crusher Joe (film) (Pour les fans de space opera)

1984 : The Super Dimension Fortress Macross: Do You Remember Love? (film)

1987 : Dangaioh (OAV)

1987 : The Super Dimension Fortress Macross: Flash Back 2012 (OAV)

1989 : Patlabor: The Movie (film)

1991 : Future GPX Cyber Formula (série télévisée)

1993 : Patlabor 2: The Movie (film)

1993 : Moldiver (OAV)

1994 : Macross Plus (OAV)

1994-95 : Macross 7 (série télévisée)

1995 : Macross Plus (film)

1995 : Macross 7, le film: La galaxie m’appelle!
1995 : Ghost in the Shell (film)

1996 : Vision d’Escaflowne (série télévisée)

1997-98 : Macross Dynamite 7 (OAV)

1998-99 : Cowboy Bebop (série télévisée)

1998 : Blue submarine n°6 (OAV)

2001 earth girl arjuna (série télévisée)

2002 : WXIII: Patlabor the Movie 3 (film)

2002-04 : Macross Zero (OAV)

2005 : Sousei no Aquarion (série télévisée) et (OAV)

2005-06 : Eureka Seven (série télévisée)

2007 : Kishin Taisen Gigantic Formula (série télévisée)

2007 : Engage Planet Kiss Dum (série télévisée)

2007 : Macross Frontier (série télévisée)

2008 : Macross Frontier

2009 : Macross Frontier – film 1 (film)

2009 : Basquash! (série télévisée)

2011 : Macross Frontier – film 2 (film) – Réalisateur, idée originale, scénario, co-mecha-designer,

2012 : Aquarion Evol

2016: Macross Delta

2018 : Jūshinki Pandora

Compilation de génériques japonais des mechas des années 70

Goldorak

Le Japon et ses dessins animés… Je pense que c’est la meilleur chose qu’à produit le Japon depuis les années 70.
Les univers qu’ils ont créés furent des vecteurs de développement pour beaucoup de jeunes et de moins jeunes.

Les messages véhiculés étaient parfois simpliste, parfois plus complexe, mais il y a toujours eu une volonté de développé l’économie autour de ce vecteur médiatique qui est devenu majeur.

Grâce aux animés des années 70, les ventes à l’étranger à explosé.

Même avec la crise du choc pétrolier, les problèmes économiques qu’a éprouvé le Japon, les dessins animés sont restés un bien économique majeur.

Le double effet non escompté est l’aspect culturel. Comme Hollywood, le fait d’avoir des films, des séries et des acteurs de renom favorise l’envie de découvrir un peu plus la culture du pays créateur.

Du coup le Japon fascine encore plus. Avec les histoires de robots, d’avancées technologiques, de respect des traditions et de son héritage historique…. Tout est complexe et parfois décrié par quelques auteurs bien connu des amateurs.

Je vous laisse donc découvrir quelques animés qui ont permis à de nombreuses personnes de rêver encore plus en s’ouvrant sur des aventures spatiales avec des robots.

Voici la liste des animés présentés ci-dessous :
0:00 Astroganga
0:46 Mazinger Z
1:47 Babel 2
3:17 Getter Robo
4:27 God Raideen
5:37 Great Mazinger
6:37 Getter Robo G
7:48 Tekkaman
10:04 Jeeg
12:04 Grendizer
13:15 Groizer X
14:14 Gaiking
15:23 Gowapper 5 Godam
16:53 Dai-Apolon
18:08 Combattler V
19:22 Ginguiser
21:03 Gakeen
23:03 Danguard Ace
24:09 Mechander Robo
26:40 Jetter Mars
27:47 Gaislugger
29:07 Voltes V
30:14 Balatack
32:12 Zambot 3
33:44 Daimos
34:53 Gordian
38:20 Daikengo
41:08 Daitarn 3
42:43 Daltanious
43:54 Gundam

Souvenir d’animes au travers de quelques génériques

Les Animes japonais ont bercé l’enfance de pas mal d’entre nous.

Je suis content d’être tombé nez à nez avec cette compilation de génériques de séries animées.

Les dessins, les styles musicaux et même la façon de présenter l’opening changent avec le temps. On ressent vraiment les époques selons les musiques, les styles graphiques, etc…

Une chose semble sans appel, les japonais ont toujours été de bons créatifs dans ce domaine. Ils ont souvent livrés des oeuvres intemporelles et superbement dessinées.

Je vous laisse juger cette petite compilation qui ne représente pas tous les animés de l’époque mais ils sont bien des succès internationaux.

Spiderman sur PS4 en 2018

Marvel’s Spider-Man arrive sur Playstation 4. Il semble être encore mieux que ses prédécesseurs.
Je ne suis pas forcément un spécialiste du jeu vidéo, mais j’ai pratiqué certaines licences de l’homme-araignée. Elles n’ont pas toutes été géniales.

The Amazing Spider-Man sur PS3 était vraiment pas mal. Il manquait encore d’originalité mais il était beau, on s’imprégnait de l’univers assez facilement.
Les boss étaient pas si facile à défaire. Mais comme par hasard, il y avait beaucoup de répétition dans les missions secondaires.

Là j’espère que ça ira mieux. J’attends de voir en œuvre Peter Parker avec son nouveau costume !!!
J’attends d’être agréablement surpris et avoir un dialogue sensé et pertinent.