Dreamworks : Trolls (2016)

Les Trolls de Dreamworks sont des créatures marrantes qui adorent faire la fête à tout moment.
Ils sont tout le temps heureux et le font savoir tout le temps.

Malheureusement pour eux, ils ont un ennemi qui n’arrête pas de les chasser. La raison ? Ils sont comestibles et lorsqqu’on les mange, ils rendent les Bergens heureux.

Les Bergens sont par défaut très malheureux. Ils ne savent pas s’amuser. Ils sont tristes et n’arrivent pas à construire de bonheur par eux-mêmes.

Du coup, manger un Troll c’est fantastique. C’est un met succulent qui rend heureux pendant très longtemps.

Le film commence avec une explication de ce monde et des deux peuples qui n’arrivent pas à coexister.
Malheureusement pour les Trolls, une mega fiesta va attirer l’un des Bergens dans leur village.
Du coup une Bergens ramasse le plus possible de Trolls pour être accueilli par son roi et reprendre son rôle de conseillère.

Le film est de bonne facture et pleins de couleurs. Le son est très bon, on se laisse guider par cette histoire peu banale ou un Troll morne ressemble plus à un homme aigri et ronchon.

Je pense que les enfants adoreront ce film sans problème et que quelques adultes pourront suivre le film sans être déçu.
Ce film au budget de 125 millions de dollars a tout de même engrangé plus de 346 millions de dollars dans le monde.
Il a un succès mitigé car le design ou l’histoire semble moins conforme aux attentes des spectateurs.
Mais il vaut le coup.


Pour vous représenter son classement mondial, il est le 67eme film d’animation (en se basant uniquement sur au marché américain), juste au-dessus de Cars 3 de Disney.
Le premier lui est Incredibles 2 qui monte à plus de 1,540 milliards de dollars.

Sur le plan international, il est 70eme juste après Happy Feet.
Cela vous donne donc un avant goût du marché du film d’animation. Mais cela ne reflète pas forcément le talent des artistes qui ont participé à cet opus. Turbo et Ferdinand sont deux films classés plus ou moins au même niveau que Trolls. Ils ont pourtant une très belle histoire. Ils sont beaux et très bien réalisés. Pour moi Turbo fait partie de mes animés préférés.
Trolls est de bonne facture mais ne m’offre pas la même magie et la même dynamique.
Le film est plus tourné sur le chant, je suis moins attiré par cela… D’où mon aversion pour pas mal de films de Disney qui abusent de chansons mièvres.

 

All Out !! l’animé qui redonne goût au sport !

All Out !! est une série anime mettant en scène un petit lycée japonais, qui a une équipe de rugby qui ne sait jamais pris au sérieux.

Cette année, les Terminales veulent finir l’année avec de bons résultats et une équipe bien soudée. Ils font de sacré recrutement parmi les classes de secondes qui vont amener un véritable enthousiasme.

La folie exagérée de Gion, le nouveau seconde, va vite se faire sentir.
Il est le plus petit en taille de l’équipe, mais il a une envie de géant pour apprendre le Rugby, et surtout le plaquage.

Il a enfin trouvé un sport à sa mesure. Sport qui demande beaucoup d’investissements personnels pour s’accorder avec ses coéquipiers.
Plus qu’un autre sport, il faut toujours mouiller le maillot.
Si un seul lâche, toute l’équipe s’effondre.

Pas de super star qui joue tout seul. Ici le sport appel à un gros effort collectif.

Que l’on soit bon ou pas, il faut s’investir pour essayer de progresser.
La technique, la mentalité, la perspicacité, l’effort physique, tout est requis pour évoluer.

Cet animé est une adaptation du manga de Amase Shiori qui a publié en 2016 son dernier album.

La série ne semble pas terminée, et puis il faut se dire qu’avec l’organisation du championnat du monde de Rugby au Japon en 2019 nous verrons de nouveaux volets arriver.

Pour ma part la série animée est rafraîchissante. C’est une histoire basique d’enfants un peu délaissés, qui ont des vies banales et qui veulent briller avec leur équipe de Rugby pour se forger de bons souvenirs pour plus tard.

Ils savent que très peu d’entre eux seront sélectionnés dans une meilleur équipe, qu’une infime partie continuera les études supérieurs et donc ce sport en même temps.

La grande majorité sait qu’elle quittera la terminale à la recherche d’un emploi.
La dureté de la vie est retranscrit par certains personnages, Gion le héros dévoile très peu de chose sur lui.

Tout ce que l’on sait c’est qu’il veut avoir sa revanche sur la vie qui a toujours été dure à cause de sa petite taille.

En se confrontant à d’autres joueurs de d’autres équipes il se rend vite compte que sa taille peut être un avantage.

D’ailleurs des petits existent dans l’équipe nationale du Japon !

Du coup tout espoir est ouvert. Ce sentiment est renforcé par l’arrivé d’un vieil entraineur de l’équipe d Japon.

Personnage mystérieux mais qui aidera à souder cette belle bande de copains de sport.
On apprendra quelques informations sur son passé qui n’a pas été aussi reluisant que cela, alors qu’il était un joueur de l’équipe nationale du Japon.

Je vous conseille vraiment de regarder cet animé, d’en faire profiter vos enfants également car l’aspect primordial de l’animé est tourné vers la motivation.

Cela pourra vous aider à comprendre les règles du rugby car tout y est expliqué pour qu’un cancre comme Gion comprenne et progresse.

Attention à ceux qui regarde cet animé avec les petits, ca il y a quelques gros mots qui sortent naturellement dans certains matchs.

Sinon la série est axée sur le sport, il n’y a aucune violence, seule la réalité de la vie de certains personnages nous raccrochent à notre monde actuel et parfois triste.

Maintenant à vous de juger :

Ces dessins qui me font rêver…Sinto_Risky

Il y a des dessins qui m’interpellent plus que d’autres même si le thème abordé n’est pas forcément de mon cru.
Crusade time
Là Sinto-Risky propose une panoplie de dessins différents.
Study Napoleon
une partie avec des humains en tenue pseudo-historique et quelques mises en situations avec des chars.
countries : Japan
Je pense que son côté technique sur le matériel de combat est vraiment sensationnel.
Leopard A6
Il faudrait le développer sur des univers mechas comme Macross, là je pense que ce serait le pied !
Countries : France
https://sinto-risky.deviantart.com/

Dragon Ball : Le retour de Freezer !

Des OAV et autres films de Dragon Ball Zeta, j’en ai soupé.

Je suis fan de Dragon Ball, avec un San Goku plus jeune et plus marrant.
Son enfance et les péripéties qu’il a eu était fait avec bon humeur, beaucoup d’humour et de naïveté.

Il était un enfant comme les autres… Quoiqu’une petite queue de singe sortait de son pantalon. Il était attachant et amusant.

La partie adulte est parti un peu trop dans ce que l’on a appelé à une époque le style Gaga Ball… Style scénaristique qui a pour but de montrer uniquement des combats sous n’importe quel prétexte. Plus la puissance destructrice est développée et plus le scénario s’enfonce dans d’interminable combat sans queue, ni tête.

J’avoue que ces derniers temps des épisodes sont sortis avec une base scénaristique plus intéressantes.

Le film sur la résurrection de Freezer en est un exemple.
La qualité des dessins et de l’animation sont déjà au rendez-vous.
Niveau scénario, Freezer revient à la vie grâce à ses sbires qui souhaitent retravailler avec leur leader incontesté.

Ce n’est pas ce film qui gagnera des grands prix d’animation, mais la trame se tient.
On passe un bon moment en surfant sur la nostalgie des combats épiques de certains personnages devenus désuets.

Il y aura donc forcément des combats, mais aussi pas mal de mélange entre les personnages. On a le temps de voir pas mal d’interaction intelligente.

Je vous laisserai en juger par vous-même seulement si vous êtes fan de cette série.

James Gunn sorti des films de Marvel

Je ne rentre pas dans la polémique actuelle sur les propos tenus dans le passé par le réalisateur.
Tout ce que je vois en terme de décision prise par la direction de Disney, c’est qu’ell a été trop tranchante.
A la place du dirigeant j’aurai demandé un éclaircissement sur ce genre de propos sorti par tweet quelques années auparavant.

Si je sens qu’une décision doit être prise rapidement concernant l’attitude, le comportement, les idées malsaines… Le licenciement peut être envisagé. Mais pas pendant la mise en place d’un film qui doit se tourner en fin d’année.

Car la on parle d’une série de film programmée. Une série de film qui représente un arc important dans l’histoire de Marvel.
Continuer sur ce dernier film aurais pu apporter une fin digne de ce nom pour ces héros de la galaxie.

Au moins le fil conducteur n’aurait pas été détruit. Pas besoin de revoir le scénario s’il est bon et validé.

Je suis donc navré de voir ce genre de décision prise à l’emporte pièce car celà à un impact sur les films qui se suivent.
Il y a peut être un risque juridique mais cela n’aurait concerné que l’auteur des propos.
Disney aurait dû pour suivre et d’arrêter de faire une chasse au sorcière dès lors qu’un ancien tweet de quelques personnes ressortent.

En plus je ne sais pas si le dirigeant actuel n’aurait pas un truc à se reprocher comme beaucoup d’hommes d’influence à Hollywood.
Je pense que soutenir un projet vaut mieux que cette décision de tout casser, de retarder, voir annuler le dernier film des gardiens de la galaxie.

JE suis vraiment triste pour tous les fans qui aimaient cette licence.

2015 – Hotel Transylvania 2

Encore une suite réussie dans un film d’animation.

En 2015, Hôtel Transylvania N° 2 arrive en force après son grand succès en salle.
L’histoire est tout simplement la suite des aventures de notre vampire préféré qui doit gérer son petit fils.

Bien entendu, il croit qu’il deviendra un grand vampire, mais à son grand désarroi, il n’arrive pas à l’aider à se transformer…

Pas de problème, il va dans le camp d’entraînement des monstres pour que ses pouvoirs se révèlent.

La magie prend avec ce second opus. Il n’y a pas de bis repetita.
L’action tourne autour de Dracula et son petit-fils, aidé de quelques amis.

C’est un bon divertissement pour les enfants. Il n’y a pas de violence, tout et dans l’humour, le gag de répétition et dans les intentions louables mais peu recommandables pour devenir un vampire.

A vous de vous faire une idée sur la question, mais généralement les enfants accrochent sans trop de problème.

Compilation de génériques japonais des mechas des années 70

Goldorak

Le Japon et ses dessins animés… Je pense que c’est la meilleur chose qu’à produit le Japon depuis les années 70.
Les univers qu’ils ont créés furent des vecteurs de développement pour beaucoup de jeunes et de moins jeunes.

Les messages véhiculés étaient parfois simpliste, parfois plus complexe, mais il y a toujours eu une volonté de développé l’économie autour de ce vecteur médiatique qui est devenu majeur.

Grâce aux animés des années 70, les ventes à l’étranger à explosé.

Même avec la crise du choc pétrolier, les problèmes économiques qu’a éprouvé le Japon, les dessins animés sont restés un bien économique majeur.

Le double effet non escompté est l’aspect culturel. Comme Hollywood, le fait d’avoir des films, des séries et des acteurs de renom favorise l’envie de découvrir un peu plus la culture du pays créateur.

Du coup le Japon fascine encore plus. Avec les histoires de robots, d’avancées technologiques, de respect des traditions et de son héritage historique…. Tout est complexe et parfois décrié par quelques auteurs bien connu des amateurs.

Je vous laisse donc découvrir quelques animés qui ont permis à de nombreuses personnes de rêver encore plus en s’ouvrant sur des aventures spatiales avec des robots.

Voici la liste des animés présentés ci-dessous :
0:00 Astroganga
0:46 Mazinger Z
1:47 Babel 2
3:17 Getter Robo
4:27 God Raideen
5:37 Great Mazinger
6:37 Getter Robo G
7:48 Tekkaman
10:04 Jeeg
12:04 Grendizer
13:15 Groizer X
14:14 Gaiking
15:23 Gowapper 5 Godam
16:53 Dai-Apolon
18:08 Combattler V
19:22 Ginguiser
21:03 Gakeen
23:03 Danguard Ace
24:09 Mechander Robo
26:40 Jetter Mars
27:47 Gaislugger
29:07 Voltes V
30:14 Balatack
32:12 Zambot 3
33:44 Daimos
34:53 Gordian
38:20 Daikengo
41:08 Daitarn 3
42:43 Daltanious
43:54 Gundam

Batman Gotham by Gaslight

Ce nouvel opus, sur les aventures de Batman, se passe dans un contexte temporel très différent.

Nous sommes dans la fin du XIXeme siècle. Un affreux mécréant s’amuse avec un scapel pour tuer toutes les femmes de mauvaises vertues.

Il se fait appeller Jack L’éventreur comme celui de Londres, mais là on est à Gotham.

Cette ville doit faire belle figure car elle accueille l’exposition universelle.

Les personnalités de premier plan s’emploient à redorer le blason de cette ville qui devient de plus en plus décadente.

Batman y officie depuis quelques temps et commence à redorer la ville et donner de l’espoir aux petites gens.

Le monde présenté est glauque pour les classes moyennes. Comme c’était le cas au XIXeme siècle.

Batman essaie d’arrêter ce nouvel ennemi rudement entrainé. Il est plus fort que ce qu’il pensait, et la partie contre ce monstre au scalpel est vraiment hardue.

Je n’en dirais guerre plus. Je vous conseillerai simplement de le regarder si vous êtes fan du genre super-héros en époque victorienne mais aux USA.

Le côté simpathyque de cet animé c’est que l’on a des références à pleins de personnages connus mais mis dans un contexte différent.

Du coup, pleins de surprises sur le déroulement de l’histoire sont attendus.

L’histoire est mené de main de maître pour présenter les personnages et nous livrer un univers rudement réaliste.

Une faute de votre part et s’est la mort assurée.

Le réalisme et la dureté de cet univers me rappelle un peu le Dark Knigth de Miller. Le sujet y est grave et sombre.
Le côté super-héroique est là avec le risque encouru.
Comme ces trapézistes qui veulent faire leurs numéros sans filet… Gare à la chute.

Voici un extrait pour vous faire une idée du dessin et de l’atmosphère de ce bel animé :

Muse – Feeling Good

Muse interprète Feeling Good dans l’excellente émission de Nagui : Taratata.

Le groupe peut s’exprimer comme il le souhaite dans une belle émission qui se vit comme un live s’entend : Musique d’artistes pour les artistes et les amoureux de la musique.

Stiltskin – Inside

Dans les années 90 tu écoutais quoi ?

Ben de tout même des tubes comme Inside de Stiltskin !

Oui c’est une musique rageuse et des sentiments forts qui sont livrés bruyamments.
On a envie de faire du pogo de temps en temps et de se laisser aller.

Le Monde de Spelldragon