24 octobre 2020

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Edge Of Tomorrow

Ce film est sortie en 2014 sans véritablement convaincre aux USA comme dans le reste du monde.

Il à coûté à la production environ 178 millions de dollars et rapportera en tout environ 369 millions de dollars.

Sachant que les États-Unis ont récolté localement 100 millions de dollars, on pourra dire facilement que les studios Hollywoodiens ne vont plus miser sur une suite éventuelle.

En même temps, voudrions nous d’une suite ?

Pour ma part je dirais non !

Pourquoi ?

C’est simple, le film se suffit à lui-même.
Je le trouve de bonne facture et bien réalisé.

Biensûr vous vous demandez s’il y a un “mais”.
Avant de l’introduire sachez que je recommande tout de même ce film pour passer un 1H53m dans un canapé, en plein été avec une bonne glace et des cocktails frais.
Sirotez, dégustez pendant que la vague de chaleur s’en aille et que la fraicheur revient pour vous adonner à vos activités estivales.

Est ce ironique ? Non !!!
Le film est vraiment de bonne facture. Il empreinte un peu trop de codes à d’autres films et le pari sur tout le film est prétexte à l’action ne colle pas.

Voilà donc le “Mais” !!!

Oui, évidemment, le film ne cartonne pas au box office car le sujet abordé est du déjà vu, les aliens ressemblent à d’autres, l’intrigue ne nous donne aucune info sur leur motivation, les personnages ne sont pas assez bien explorés pour qu’on s’y attache.

Le film peut plaire à aux fans de SF. Il ne sera sûrement pas dans leur vidéothèque.
Pour les fans de films d’actions, il y en a mais ce n’est pas vraiment ce type d’action que l’on recherche aujourd’hui.

La bonne dynamique, c’est le parti pris par la production de faire un film basé sur le concept de “Un Jour Sans Fin” (réalisé en 1993 par Harold Ramis).
Un héros est coincé dans la même journée. Il doit comprendre pourquoi ça lui arrive, comment il peut s’en sortir et biensûr capitaliser des heures d’expériences et de connaissances en répétant indéfiniment les mêmes choses.

Ce système nous entraîne sur une réalisation coupée constamment pour revenir sur les mêmes scènes, qui de temps en temps changent car le héros évolue.
Les coupures sont à mon goût trop importantes, en même temps le héros par de tellement loin qu’il lui faut apprendre beaucoup d’éléments pour le fameux élu qui sauvera la Terre.

C’est là que le bas blesse, le héros qu’il soit jouer par Tom Cruise ou n’importe quelle star “bankable” n’aurait pas réussi à mieux vendre le concept.
Le scénario est mal orienté, le héros n’est pas assez crédible pour que ce soit porteur.
L’approche de l’histoire, d’un monde comme le nôtre qui se fait coloniser par des extra-terrestres dont on ne connait rien, devrait plutôt être celle d’un soldat aguerri au combat pour qui la dernière marche n’est pas trop longue à atteindre.
On aurait ainsi vu moins de retour dans le temps et plus de temps pour développer les inter-actions entre les personnages principaux et secondaires.


Sociabiliser les personnages fictifs n’est pas une mince affaire dans un film de SF de presque deux heures. Il existe des axes pour y parvenir que les studios n’ont pas voulu mettre en place.
Pourtant des films comme les James Bond laissent le temps aux personnages du temps de jeu, d’expression pour qu’on puisse s’attacher.
Là le pari est perdu.
Où se trouve notre intrigue ? Comment épater les spectateurs par un film traitant de la guerre entre humains et extraterrestres ?
On aurait pu avoir le côté investigation sur les projets du général qui conduit les opérations.

Savoir pourquoi ce général voit le Major comme un ennemi.
Une vision un  peu plus diplomatique et stratégique en pilotant son propre groupe de forces spéciales et voir la survie du groupe s’amoindrir…

Des approches il y en a une infinité, sans que cela soit redondant.
L’originalité c’est aussi de composer avec une recette qui marche et d’y mettre une pincée de surprises pour déstabiliser le spectateur.
Ce qui manque dans ce film, comme dans beaucoup de films qui doivent être des blockbusters, c’est de parler au public.
Il faut l’entraîner dans l’univers du film et lui donner de l’empathie pour chaque personnage du film.
On doit pouvoir se mettre à la place d’un de ces personnages, du héros ou de l’héroïne.
L’identification n’est pas forcément la solution, mais comprendre les motivations, les enjeux, l’environnement dans lequel évolue l’histoire, tout cela je ne l’ai pas perçu.
On doit pouvoir comprendre, même si on est pas des spécialistes dans un domaine comme le génie militaire, la science, etc…
Si je devais résumer le film, je dirai qu’Edge of Tomorrow est un film qui raconte comment un haut gradé de l’armée est poussé de force sur le pire front qui existe.
Le héros, représenté par Tom Cruise, doit se battre dans un pseudo débarquement à la sauce “Sauvez le Soldat Ryan”.
Là, il se rend compte que l’ennemi extra-terrestre est implacable et que de nombreux soldats meurent pour rien dans ce qui aurait dû être une attaque surprise.
Rien de ce que peut faire l’armée ne pourra enrayer la forte progression des envahisseurs.
Les aliens ressemblent un peu à “Matrix” (réalisé en 1999 par les frères Wachowski) dans leurs mouvements et la rapidité de déplacement.
Le héros, nommé Major Bill Cage, doit revivre la même journée de débarquement et trouver un moyen de s’en sortir et de la sorte aider à gagner la guerre.
Regardez la bande annonce qui suit pour commencer à vous faire une opinion…