28 janvier 2023

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

La reine des neiges

Tout le monde connait cet animé de Disney qui a défrayé la chronique à cause d’une chanson qui tourna en boucle dans les oreilles des parents.

Pourtant cet animé fait partie des meilleurs crus jamais réalisé par la compagnie aux grandes oreilles.

Le film sort en 2013 et cartonne au box office avec plus 1,2 milliards de dollars de recette mondiale, sur un budget de 150 millions de dollars.

Les moyens ont été mis sur la table pour avoir un bel animé en terme de design et d’animation.

La réalisation et le montage sont top, il y a un bon rythme et une bonne ambiance dans ce pays qui vit dans les zones froides du globe.

Le royaume d’Arendelle est un petit Etat respecté et qui attire nombre d’autres royaumes. C’est pour cela que très vite le sujet tourne autour des deux princesses, Elsa et Anna.

Toutes les deux sont orphelines très vite, comme dans nombre de film de Disney.

Elsa devient reine de ce petit royaume enneigé et Anna doit se marier pour renforcer les alliances du royaume.

Je ne vais pas vous refaire un synopsis du film, vous savez déjà tous que l’une des princesses est doté de pouvoirs de manipulation du froid, d’où le titre du film.

Je reviendrai sur les histoires de Disney qui n’arrêtent pas de tuer les parents… Oui, il ne faut surtout pas faire d’enfant dans le royaume de Disney, sinon ton remplacement par la jeunesse se fait illico presto.

On ne s’embarrasse pas des seconds roles ou des intermittents du spectacle qui ne sont que prétexte pour mettre en avant les héros. Toute la lumière est faite et cible toujours les héros. Ils prennent toujours toute la place.

C’est ce que j’ai retenu du film, comme d’autres, il n’y a pas de bonne mise en scène pour les personnages qui gravitent autour des héros. Cela manque parfois de profondeur et de temps.

La gestion du temps a été revu avec un concept de rapidité, de zapping permanent. La Vie, la Nature doit prendre son temps. On est dans la contemplation.

Lorsque l’on raconte une histoire, il faut savoir prendre son remps. Il faut savoir mettre en place les acteurs dans un environnement. Cet environnement doit être le plus réaliste possible dans l’univers donné.

Les actions doivent également coller avec l’univers . Les acteurs doivent avoir une interaction avec un public, avec des personnages denses et nombreux pour ajouter un concept de vie.

Comme sur un marché, vous trouverez pleins d’acteurs de votre vie. Vous en êtes spectateur et parfois acteur en interagissant avec eux pour acheter des ingrédients.

Toute l’histoire doit avoir un but. Quel message doit passer dans mon histoire ? Quel moral dois-je mettre en avant ?

En cela les nouveaux films de Disney depuis les années 2000 ont perdu en consistence.

La reine des neiges permet de retrouver un peu cette euphorie de la vie. Il y a beaucoup de scènes avec des acteurs éphémères, mais qui servent à mettre en place le contexte, les conditions de vie, la beauté des lieux.

A mon goût cela va trop vite tout de même, mais la tendance est bonne.

Les nouveaux enfants, qui ne connaissent pas ses soeurs orphelines des pays nordiques, peuvent évidemment regarder ce film et profiter de la musique et des chansons de bonne composition.