28 octobre 2020

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Ninja Turtles, Les tortues qui voulaient jouer au Ninja

Les Tortues Ninja sont nées en 1984 via une publication de Mirage Studio.  Les auteurs, Kevin Eastman et Peter Laird ont eu quelques années de coopérations pour œuvrer au succès de la BD.

Les tortues ont mené bien des carrières dans les comic books, les dessins animés, les films, les jouets, etc… Elles ont même inspirés de nombreux chanteurs.

Très vite les tortues sont devenues un phénomène dépassant toutes les attentes. Pour que le succès perdure, Peter Lair à récupérer tous les droits sur cette franchise et a travaillé sur le reboot de la série de comics et de films.

C’est donc en 2011, avec IDW Comics que la franchise reprend un nouveau départ. En 2014, le cinéma reprend aussi se reboot pour faire une nouvelle saga d’action.

Le film s’appelle donc, en version originale, Teenage Mutant Ninja Turtles.
Dans cette version on revisite la présentation des personnages, l’introduction est vraiment bien pensée, le scénario semble bâti comme le premier Transformers. Il y a du rythme, une histoire qui tient la route, une réalisation boostée, une photographie de talent.

La mise en scène des personnages laisse toute la place à chacun pour qu’on y développe les passés de chacun et chaque caractère est vite mis en relief.
Tout ce fait en surface et rapidement, mais dans une production sur-boostée, c’est ce qu’il faut pour que la mayonnaise puisse prendre.

On n’est pas loin de Transformers, peut-être est-ce la touche de Michael Bay qui produit le film ?

En tous les cas, le film a bien marché avec ses 125 millions de dollars investis, il rapporte en 2014, 194 millions de dollars uniquement sur le marché américain. En tout il a fait plus de 493 millions de dollars dans le monde. Autant vous dire que cela peut permettre une suite… J’en reparlerai plus tard dans un autre article.

Là on va s’intéresser à ce film qui peut aussi bien plaire aux enfants, aux adolescents et aux adultes. Tout le monde peut lire à son niveau ce film d’action de plus d’une heure trente.

Je vais pas vous raconter l’histoire et ne pas digresser, mais je vous laisserai assez d’enthousiasme pour voir ce film.

OK, c’est un film fantastique, il ne pourra pas y avoir de tortues qui parlent, bougent discrètement et combattent comme des ninjas.

Non, on ne pourra pas voir ces monstres arriver de toute part pour sauver la veuve et l’orphelin. J’utilise bien le mot monstre pour sa signification originelle, des êtres fabuleux que l’on montre du doigt car on aperçoit furtivement cet instant improbable.

Le film commence avec une jeune reporter de chaine télévisée, en quête d’un scoop pour améliorer sa carrière. Très vite elle flair l’enjeu d’un simple vol sur les quais. Une organisation criminelle essaie de s’emparer de certains produits chimiques. En essayant de revenir sur les lieux du crime pour parfaire son interview avec un témoin, April O’Neil voit un vigilant qui s’oppose aux criminels. Bien entendu, elle ne voit rien car c’est la nuit et que le vigilant est rapide et puissant.

Même son portable ne fait pas le point assez vite pour le prendre en photo…
A partir de ce moment, elle est excitée par ce vigilant inconnu du grand public et des médias.

C’est ainsi que vous verrez les premières minutes du film. Tout est mis en scène, même dans le générique de début, pour que vous ne voyiez pas les héros. Il faudra être patient et les découvrir en même temps que notre belle héroïne. C’est ce qu’il m’a plu dans ce film. On doit être patient pour les voir, on doit patienter pour comprendre la mise en place du fil rouge. Puis très rapidement on est plongé dans l’histoire et l’action. Le film évolue sur moins de clichés que les derniers films d’actions que j’ai vu depuis les années 2000. Du coup, il est rafraichissant de voir un scénario original, et en même temps classique.

La force du film réside dans le scénario et la réalisation, il faut aussi signaler le bon niveau des chorégraphes et des scènes courses poursuites et des cascades.


Les scènes de combats avec les tortues, le rat et le fameux méchant en armure d’argent… Tout y est savamment orchestré. Le montage donne du rythme, les cascadeurs sont très bons, ils bougent vite et on ne sent pas trop la rigidité des costumes. Tout est fluide et je pense vraiment que cela n’était pas évident.
Je vous conseille donc, de voir se film pour passer du temps et ne pas vous prendre la tête.

Staff :
Réalisateur : Jonathan Liebesman
Producteurs :
Michael Bay
Andrew Form
Brad Fuller
Galen Walker
Scott Mednick
Ian Bryce
Scénaristes :
Josh Appelbaum
André Nemec
Evan Daugherty
Acteurs :
Megan Fox
Will Arnett
William Fichtner
Danny Woodburn
Noel Fisher
Jeremy Howard
Pete Ploszek
Alan Ritchson
Compositeur : Brian Tyler