28 janvier 2023

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

2011 – Un Monstre A Paris

En 2011 sort un monstre à Paris. Ce film, que l’on peut qualifier d’étrange.

Il évolue dans un univers fantastique où un accident va permettre à un insecte de devenir un monstre géant.

Ce monstre va également hériter de plusieurs dons : la raison et la sensibilité artistique.

Avec ces deux qualités, il va allier la gentillesse et son empathie pour une jeune chanteuse parisienne.

Rapidement il sera détectée par cette dernière qui va l’aider à exprimer son talent artistique et le protéger contre les autorités qui recherchent un monstre à massacrer.

L’effort des policiers ne sont qu’un soutien politique au maire actuel qui souhaite gagner des élections prochaines.

L’aventure s’emballe avec des courses poursuites et autres rebondissements.

Le film n’a pas un style graphique que j’affectionne mais l’histoire est prenante et on se laisse prendre au jeu.

Le film est censé se déroulé durant les année 1910 à Paris.

La musique du film est vraiment bien, les chansons de M (Matthieu Cheddid) et de Vanessa Paradis aussi.

L’animation est top, les personnages bien travaillés ce qui rend l’histoire encore plus prenante.

Le timing est bien défini et pourra plaire aux petits comme aux plus grands. Ce n’est pas un film violent. Il est très poétique pour adresser un message basique sur le jugement au faciès.

Il faut tout simplement apprendre à connaitre les personnes avant de les juger sur les aspects physiques.

Le paraitre est une chose manipulable à souhait. On peut moins tricher sur sa véritable personne. Il y a toujours des signes qui percent et qui aiguillent vos instincts pour définir qui est en face de vous.

Le film défend donc cette idée que tout est possible pour peu que l’on apprenne à connaitre les personnes et qu’on se bouge un peu pour arriver à réaliser nos rêves.

Le film, produit par Luc Besson, vaut le détour pour ceux qui ne le connaissent pas, même s’il n’a pas remboursé son budget de 28,22 millions d’euros au box office.

Staff :

Réalisation : Bibo Bergeron
Scénario : Bibo Bergeron et Stéphane Kazandjian
Musique : Matthieu Chedid et Patrice Renson

Matthieu Chedid : Francœur
Vanessa Paradis : Lucille
Gad Elmaleh : Raoul
Sébastien Desjours : Émile Petit
Ludivine Sagnier : Maud
Bruno Salomone : Albert