2 décembre 2021

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Raya et le dernier Dragon ouvre la porte à la “Fantasy” héroïque

Ce film est portée sur la plateforme Disney+ qui entre dans la nouvelle ère des dessins animés fantastiques et d’aventures.

L’action est très présente dans cet univers fantaisiste et post apocalyptique. Cela détonne avec son historique de princesses en attente d’un prince charmant pour les sauver de leur sinistre condition.

Souvent la femme est s’en sort grâce à une aide masculine. Un être fort et courageux qui l’enlève du tréfond de leur misérable vie de femme pourchassée par les autres pour leur nature généreuse et une attitude trop candide.

Les films d’aujourd’hui ont d’autres champs scénaristiques qui permettent à la femme de faire jeux égale avec le sexe masculin, voir de le dépasser. Il y a également ce champs des possibles ou l’homme ne représente rien qu’une personne banale voire sombre et sinistre.

L’humanité n’est pas faite pour des êtres qui dominent les siens. Le film semble proposer cette vision humaniste du partage et de la réconciliation.

L’univers tourne autour de plusieurs clans qui ont une origine commune, mais avec le temps et la disparition des dragons, ils vont se diviser et entrer en conflit.

Chaque clan a accepté son destin. Chacun a hérité d’un territoire qui apporte son lot de bonheur ou de malheur. La survie peut y être douce ou plus dure selon les régions.

Bien entendu, certains clans ourdissent en secret pour développer leur emprise sur les autres.
Les dragons n’existant plus, un seul artefact permet de réaliser un peu de magie et aide à lutter contre un mal ancien qui se propage sur toute la planète.

Cette chose noire est en pleine expansion et fige tout être qu’elle touche. Cette chose est une nuée noire étrange. La vie l’attire tel un vampire assoiffé de sang. Figer les êtres vivants doit la nourrir.

La seulle chose qui semble l’arrêter est l’eau, mais cela n’est pas une arme efficace pour l’arrêter une fois pour toute.

Les dragons s’étaient employés à se dresser contre ce mal ancien et terrifiant. Ils ont perdus malgré leurs efforts communs pour sauver toute vie sur cette planète.

Les clans sont donc tous tournés vers la capture d’une relique ancienne pour espérer lutter contre ce mal qui dévore la vie depuis des années.

L’artefact porte en lui une lumière qui repousse et qui semble toucher profondément cette nuée malfaisante. C’est le dernier cadeau des dragons avant leur disparition.

Raya est une héroïne de Disney, un peu classique. Une princesse de son clan, un peu têtue et très naïve.

Elle porte en elle pleins de rêves et d’espoir. Elle pense que tout monde partage son idéal et le sens du partage inculqué par son père. Celui-ci veut réunir les clans pour faire face à la menace.

Raya fait trop souvent face à la dure réalité de la vie de ses pairs à ses dépens. Comme souvent, Ceux qui présentent un jolie minois ne font pas forcément des personnes gentilles et en qui nous pouvons placer notre confiance.

Il en va de même avec toute personne se présentant sous son meilleur jour. Il faut suivre son instinct et rester sur ses gardes jusqu’à ce que la confiance s’installe grâce à des gestes qui prouvent la valeur de tout être.

Il ne faut pas placer d’espoir illusoire chez son prochain. Il faut accepter son pair comme il est avec ces défauts et ses qualités. Certaines choses peuvent être dérangeantes car nous ne voyons pas le même monde avec le même regard. Toute personne est unique et a ses propres objectifs avouée ou enfouie au fond de son être.

Certains peuvent être motivés par la tromperie, la gloire et la puissance. Les fourbes ou les lâches sont nombreux et œuvrent en coulisse ou en pleins jour.

Raya verra que tout être est mû par sa propre volonté et son propre désir d’effectuer un geste noble selon son histoire et sa culture. Cette idée peut amener une vision complètement différente de ses pairs.

Raya verra son principal défaut, la candeur, se faire exploiter pour le plus grand malheur de son clan et de la planète.

Dès lors, en grandissant elle fermera cette porte pour devenir une redoutable combattante obnubilée par une seule chose : Retrouver son artefact et protéger son clan.

Cet artefact est l’objet de désaccord entre les clans. L’envie l’emportera sur la raison et signera une guerre entre eux pour parvenir à récupérer cet objet qui montre dans quel désespoir se trouvent tous les peuples qui veulent défendre leurs familles au détriment des autres clans.

Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous recommande cet animé haut en couleur et surprenant venant de Disney.
Je ne pensais pas qu’ils seraient capables d’exploiter un tel univers.

La réalisation souvent impeccable est vraiment de très bonnes factures. Il y a un rythme plaisant qui rend ce film digne des plus grands films d’animation.

Les personnages, le design des villes et des habits sont tous très inspirés et biens retranscrits.

L’univers est crédible et les couleurs choisis font souvent mouche pour coller aux scènes et à la musique.

Je pense que Marvel et Pixar ont aidés à changer la vision des studios traditionnels de Disney, merci à eux.

On a enfin la magie d’une princesse forte et moderne qui ne s’embarrasse pas de sentiment moribond et attentistes.

Raya est une femme de son temps, pleine d’énergie, faillible et volontaire. Très courageuse et une combattante hors-pair. Elle est obstinée et garde toujours un grand coeur pour accueillir d’innombrables amis et faire pencher la balance de son côté. Une âme sensible qui a été touchée par un passé douloureux, mais elle va de l’avant en essayant de protéger le monde et d’aimer son prochain quoi qu’il lui en coute.