28 juillet 2021

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

John Wick une saga qui sied à Keanu Reeves !

La superbe licence qui relança la carrière de Keanu Reeves.

Keanu Reeves est connu pour d’autres films à succès, déjà bien vieux, mais les jeunes d’aujourd’hui le découvre au travers de cette licence atypique où le héros est un tueur à gages à la retraite.

Il est encore jeune pour un retraité, mais très vieux dans ce métier sans pitié.

On apprend au fil des épisodes (trois films pour le moment) qu’il y a des règles à respecter parmi certains criminels appartenant à une grosse organisation mafieuse mondiale.

Il y a une des règles que l’on apprend très vite, il faut garder certaines zones neutres, des lieux qui serviront de sanctuaire.

L’un de ses lieux propices à des zones neutres sont quelques grands hôtels qui permettent de parler politique criminelle, négociation entre ennemis jurés, diplomatie et lois organisationnelles.

Toutes ses activités ne doivent pas être transigées sous peine de se voir congédié de la confrérie et se faire traquer par les plus fins limiers du crimes du monde entier.

La licence nous dévoile un monde vaste et dangereux qui ne vit pas essentiellement dans les bas fonds de nos quartiers.

Le luxe, l’argent coulant à flot pour les audacieux et les plus entraînés, les autres doivent faire attention en navigant dans ce monde codifié où tout le monde se respecte, tout en restant sans pitié.

Dans le premier opus on apprend que notre héros est veuf, qu’il affectionne un animal de compagnie qui était comme un enfant pour le couple.

Malheureusement pour lui, il y a un gros malin qui lui cherche des problèmes.

Bien entendu le grand malin est encore sous sevrage par un big boss qui devra s’engouffrer dans une guerre ouverte avec l’un des assassins le plus craint.

S’enchaîne les combats, l’action destructrice et bon nombre de transgressions.

La vie va devenir de plus en plus dure pour John Wick. Au fil des épisodes on apprend de plus en plus de choses intéressantes sur la vie cachée des crapules.

Les combats ne font pas tout, on voit également les réseaux sous-terrains, cette face cachée qui vie à nos côtés sans qu’on s’en aperçoive.

Des contacts intéressants viennent également rythmé la vie de John Wick pour le meilleur ou pour le pire.

Dur dur d’être dans sa peau quand il est pourchassé par des tueurs aussi redoutables que lui.

Je vous conseille de voir et revoir Keanu Reeves dans cette saga qui va continuer et se décliner en série.