28 juillet 2021

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Le Serpent blanc, le premier animé en couleur au Japon ?

Taiji Yabushita réalisa en1958 cet animé avec Kazuhiko Okabe.
La TOEI est le studio qui le produit ce film qui parle d’une légende chinoise.

Cet animé est connu pour être le premier film en couleur du Japon avant de voir une longue liste de beaux films après 1963.

Auparavant, les dessins animés étaient expérimentés en Europe et commençait son expansion commerciale avec la fabuleuse histoire de Blanche Neige en 1937.

L’effort japonais est payant et le film ira même recevra des honneurs à la Mostra de Venise.

Mais aux Etats-Unis le film sera critiqué, incompris et en plus tout le casting sera effacé pour ne laisser que quelques noms américains.

Cette attitude restera une coutume américaine sur tous les animés, pour être sûr qu’ils ne soient pas bien accueillis par le public américain, voir européen qui rachetait les dessins animés auprès d’eux.

Le film reste un petit bijou pour l’époque et les moyens techniques à la disposition d’un Japon qui se reconstruit encore.

L’identité japonaise est malmené par l’Amérique dominatrice après la seconde guerre mondiale.

Pour évoquer leurs origines et leurs attaches au continent et territoire chinois, le film va donc dépendre un comte chinois et le mettre en valeur.

Une version restaurée est accessible depuis 2019 et fut présentée au festival de Cannes.

Cela vous permettra de juger ce vieil animé qui reste plaisant et accessible aux enfants.

Certes les techniques sont différentes et vieillissantes, mais l’histoire est prenante. On veut en savoir plus sur la relation entre le serpent, un jeune garçon et un moine chasseur de fantômes.

C’est un film que je vous conseille, c’est sûr que cela n’a rien à voir avec un film de nos jours, il faut le comparer à ceux de cette époque comme le Roi et l’oiseau.

Une fable sur l’amour et les idées préconçues lorsqu’on est un expert en son domaine. L’expertise n’empêche pas de faire fausse route et de s’égarer.

Prenez un peu de temps et faites vous votre opinion, et votre culture sur de vieux animés qui permettront ensuite de vous livrer ce que vous appréciez aujourd’hui.