28 juillet 2021

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Porco Rosso, un cochon savoureux à regarder

Porco Rosso est connu depuis des années par les fans de ce film venant du studio Ghibli.

Sortie en 1992, il bénéficie d’un bon doublage français qui à l’époque méprisait tout film d’animation venu du Japon.

On nageait en plein procès contre le Club Dorothée qui diffusait tout type d’animé japonais, dont certains jugés trop violents ou tendancieux.

Quand arrive Porco Rosso, les français non avertis furent surpris et enchanté de trouver ce film frais et amusant sur un homme devenu cochon, mais restant un pilote d’avion de haut vol.

L’histoire de cet homme est assez mystérieuse, il en dévoile une partie dans le film et vous laisse penser à l’autre partie.

L’imagination est aussi une astuce qu’affectionne le réalisateur Hayao Myazaki. Il souhaite toujours vous raconter des contes où le fantastique croise la réalité fantasmé d’une époque hybride en notre passé et notre présent.

Là on se retrouve entre les deux grandes guerres du XXeme siècle.
Les aviateurs sont tous réquisitionnés pour intégrer l’armée officielle.

Porco Rosso est un de ces pilotes qui vit en Italie où le fascisme monte et prend de la force avec l’enrôlement forcé des personnes habiles avec les manches d’un avion.

Le film est une vrai merveille graphique, un bon sujet scénaristique.
Nous sommes en période de confinement et voir ce type d’histoire est rafraichissant.

Les avions sont de toutes beautés, les combats aériens et les designs sont fascinant.

N’oubliez pas en regardant ce film que tout est fait à la main, pas de lumière ou de couleur fait par ordinateur. Il reste d’une luminosité agréable et joyeuse avec cet avion rouge flamboyant et ce cochon débonnaire qui croise des personnages hauts en couleurs.

Les enfants comme les adultes peuvent voir ce film car la lecture peut se faire à plusieurs niveaux sans voir des violences pouvant choquer les tous petits.

Comme un bon vieux Totoro, Porco Rosso est un film familiale qui joue avec des codes japonais dans un univers totalement inspiré de l’Europe d’entre deux guerres.

L’Italie, vu par Hayao Miyazaki, gagne en magie et on se plait à découvrir ses plages et ses îles de rêves.

On aimerait tous passer un petit séjour pour voir la chanteuse phare de cette époque, Gina la belle veuve toujours amoureuse des pilotes.

Les pirates de l’air sont comme souvent dans les animés de Hayao Miyazaki des rivaux avec de l’honneur et qui partagent le même honneur que tous les autres pilotes. C’est l’une des choses qui les rapproches et qui force le respect de lieu sanctuarisé.

Si vous n’avez jamais vu cet animé, alors pressez-vous de le voir, si vous l’avez déjà vu, il faut le revoir et repasser un bon moment avec vos proches.

Un bon moment de fraicheur et de belles couleurs de cette mer d’un bleu magnifique.

Si un jour vous vous présentez au Japon et que vous allez dans le musée Ghibli, vous verrez à quel point les détails sont foisonnants et les couleurs vraiment très belles sur les cellulos et autres planches encore exposées.