The Witcher, la série télévisée by Netflix

Netflix sort un must du jeu vidéo : The Witcher.

Cette série de romans s’est fait connaître avant tout grâce aux jeux vidéos.

De cette belle représentation de l’univers de The Witcher, Hollywood se penche sur son univers particulièrement sombre où la guerre gronde entre les hommes.

Les hommes se chargent également de supprimer de la surface de la Terre tout le bestiaire fantastique.

De la harpie aux dragons, en passant par des Wyverns, tout y est.
D’autres créatures très étranges, sombres, maléfiques enrichissent aussi ce lugubre monde en passe de subir de gros changements.

Netflix a donc choisi de raconter l’histoire d’un célèbre sorceleur nommé Geralt de Rive.

Il est surnommé le loup blanc et porte sur lui le médaillon magique de sa guilde.

WitcherS1

Sa race de mutant est en passe de disparaitre, très peu d’hommes de son acabit on survécu aux aléas de la vie, des monstres et des traitrises.

Pas de spoiler sur cette courte série qui connaîtra sûrement une deuxième saison.

La production voudrait en faire sept et permettre ainsi de faciliter l’écriture des scenarii pour chaque épisode et mettre un budget conséquent sur le tapis.

Que vaut la série The Witcher saison numéro une ?

Personnellement, je pense qu’elle est bien. Par contre beaucoup de personnes ont été perturbées par la narration. Il y a un vrai problème de ce côté là.

Effectivement, le montage est fait de telle sorte qu’on ne comprend pas les scènes qui appartiennent au présent ou au passé.

C’est tellement dure de s’y faire qu’on ne voit les tenants et aboutissants qu’à l’épisode six.

Ne cherchez pas de relation directe avec la saga des jeux vidéos, la série télévisée est plus proche de la série de romans.

Les acteurs jouent très bien, j’ai entendu d’autres échos par ce que dans notre imagerie collective, il s’impose le triple A des consoles de jeux vidéos.

Le look très carrés d’Henry Cavill renforce le décallage entre les personnages qu’on se représentait différemment.

Personnellement, j’ai eu du mal plus avec le choix des actrices, mais au fil des épisodes je me suis laissé bercé par l’histoire et leurs jeux.

Il y a donc un temps d’adaptation à prévoir pour se laisser emmenner dans l’histoire de cette saga.

Il faut laisser la chance à la série d’évoluer et de nous montrer de l’étendu de la richesse de ce monde fantastique.

Il y a tant de secrets, tant de secrets, de particularités à expliquer et développer. Il y a de quoi tenir les fameuses sept saisons.

Il serait même intéressant d’écrire un spin-off sur les personnages secondaires comme d’autres sorceleurs ou magiciennes.

Je vous recommande la série, elle s’adresse à tous les amoureux des univers d’heroic fantasy, ou plus précisément de dark fantasy.