29 octobre 2020

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Takashi Yamazaki offre un souffle nouveau à Edgar de la Cambriole alias Lupin the third.

Ce nouveau né est distribué au Japon par la TOHO et la musique est composée par Yûji Ôno (un habitué de cette licence).

Pour votre gouverne, ce personnage est largement inspiré par l’oeuvre de Maurice Leblanc : Aresène Lupin.

Il a été créé en vidéo en 1967 grâce au manga de Monkey Punch, mla même année.

Le regretté Monkey Punch est mort en avril dernier et ne pourra donc pas suivre ce dernier opus et se rendre compte du succès qu’il connaitra.

Oui je m’avance. Mais avoué tout de même que j’ai critiqué le niveau de la 3D dans d’autres films d’animations. Là on voit que le temps, l’argent et les moyens techniques de ces dernières années ont permis de réaliser un bijou graphique.

La musique est au rendez-vous, c’est la même depuis des années et elle est une grande partie prenante de la signature de cet animé.

L’équivalent musical pourrait être James Bond avec son thème indémodable.

J’adore ce personnage que j’ai connu dans mon enfance. Oui en France on a connu ce personnage.

J’ai même adoré les apports de Hayao Miyazaki.

Là indéniablement, Takashi Yamazaki est entouré d’une formidable équipe.

Je ne reviens toujours pas de l’apport graphique qu’apporte enfin les animateurs de 3D japonais.

Enfin un film qui reflète les expressions tant appréciés des personnages. Là j’y crois et j’y cours !!!

On a une séance pour quelle heure ?
Le 8/11/2019 à Odaiba ?? en version 4D ??

Arf je l’ai loupé 🙁

Bon espérons que la France lui ouvrira ses portes dans une période favorable pour que les petits et grands puissent le voir en très haute définition.

Pour ceux qui veulent un avant gout de l’histoire, le premier des Lupin n’a jamais réussi à voler le journal de Bresson.

Ce trésor est donc un objectif qui oblige notre héros à honorer la mémoire de son ancêtre.