24 janvier 2022

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Windfighters dépasse le mur du son mais atteint-il sa cible ?

Un film coréen sorti en 2012 qui essaie de surfer sur l’univers de Top Gun.

Bien entendu, on a pas une pale copie de l’original, mais juste un film qui s’en inspire largement.

Je parle de ce film en intégrant le fait que la Corée a signé des accords avec les américains pour sortir plus de films à gros budgets et exploitables par Hollywood.

Je ne détaillerai pas cet accord entre ses pays, mais une des obligations pour la Corée est de produire plus de blockbuster. Avant d’y parvenir il faut donc livrer beaucoup de films avec un gros budgets et une histoire simple.

A force d’expérience quelques films sortiront du lot et feront de très bons films à regarder avec délectation.

Pour le moment, ce film fait partie des films tests.
Il est réussi car techniquement il y a une bonne réalisation et une très belle gestion de l’image. Le scénario lui est clairement insoiré de Top Gun avec des gros changements quant à la trame de l’histoire.

Il y a des avions a montré dans de bons angles, des prises de vues sympa et des combats aériens. Ils ne sont pas épiques mais offres des perspectives pour de futurs films sur les thèmes du dog fight.

Pour moi la cible n’est pas un public aguerri. Donc les jeunes adolescents et les jeunes adultes peuvent suivre ce genre de film en y touvant un intérêt.

Pour les vieux fans de cinémas le film n’est pas une pépite indispensable à voir. Par contre à fin d’étude, il y a des éléments utiles à observer pour suivre la progression notable du cinéma coréen.

Dans un avenir proche nous serons beaucoup plus sollicité par cette culture qui exporte déjà sa variété au travers de la K-Pop, de la bande dessinée et autres arts.

Ce film est là pour affirmer son statut de jeune champion du cinéma asiatique et de futur compétiteur international. Fini les films uniquement de niches que peut connaitre l’étranger. Maintenant place à du grand spectacle à la mode coréenne.