Que vaut la série Black Lightning ?

Il faut toujors être honnête et cette série n’est clairement pas destinée à tout le monde.

Pour moi cette série s’adresse en particulier à un nouveau public identifié depuis les derniers déboires des oscars avec la communauté noire américaine.

Cela fait quelques années que la communauté noire est visée comme un public intéressant et très remuant. Les différentes cérémonies des oscar et autres récompenses américaines ont subi de nombreux soubresauts.

Quel que soit le monde artistique la communauté noire à pris plus de pouvoirs, plus d’ampleur et une aura grandissante.

Les différentes études des studios américains ont démontré que les plus gros consommateurs de films sont des noirs américains.

Ce public attend de nombreux héros à leur effigie. De nombreux acteurs commencent à émerger avec des rôles principaux intéressants et non caricaturaux.

Il y a donc de nouveaux films qui mettent en scène des noirs américains comme héros de leur propre histoire. Ce ne sont plus de simples comédies burlesques, il y a maintenant une offre qui tend à prendre de l’ampleur.

Les séries TV font partie de la proposition pour ce panel qui aime consommer. La minorité noire américaine doit représenter moins de 16% de la population totale des USA. Elle reste la communauté la plus visible… Je vous laisse la devinette… Et forcément c’est la communauté la plus encadrée et la plus incarcérée.

Les statistiques sont contre eux, et cela la communauté le sait

Les règles sont simples, tir facile, ils sont tous coupables, ils ont aucun droits ou si peu qu’on peut faire d’eux ce que l’on veut.

C’est le système actuel qui régit la vie d’un afro-américain. Là série TV se base sur tout cette actualité fâcheuse et cette réalité pour s’adresser au public de Black Lightning.

Elle a un message et un but clair, raconté une histoire de super-héros pour les afro américains.

L’histoire est est donc bâti sur ce contexte, dans une ville habitée par une majorité d’afro-américain. Le proviseur d’une école réputée dans la ville est tenue par homme qui se trouve être un ancien super-héros : Black Lightning.

Il reprendra du service car ses enfants sont en danger à cause d’un gang qui contrôle quelques quartiers de cette ville.

Il sera confronté à un homme de l’ombre qui contrôle le gang et qui est très fort, puissant, et cultivé. Il sait évoluer dans son environnement comme un poisson dangereux.

Le gouvernement utilise les différents quartiers pour utiliser des drogues étranges. Il est responsable de la création de quelques méta-humains comme Black Lightning.

Personne n’est au courant et ils continuent d’agir dans le dos de la population.

Les épisodes s’enchainent en prônant une culture et un discours pro afro-américain.

Artistiquement, la réalisation est très bien, l’histoire générale se complexifie au fil du temps. J’ai un doute sur le choix des acteurs. On a du mal a entrer dans l’univers à cause de certains acteurs.

Pour la partie action, il y en a pas mal, mais comme les séries de Warner Bros/DC Comics, les chorégraphies sont douteuses. On voit trop

Chaque action est bien réglée mais on voit que c’est du chiqué. Pas de réalisme dans les combats et de l’utilisation de certains pouvoirs.

La série vise clairement un public réceptif à cet environnement et à la culture afro-américaine.

Le héros s’affiche clairement comme étant un nouveau messager pour la communauté. Un sauveur comme le serait Daredevil qui aime son quartier de New York.

Black Lightning connait la réalité du terrain. Il sait ce que propose son pays, son gouvernement. Il sait qu’il peut donner des messages qui feront de ses étudiants de futurs citoyens respectables et respectés.

Pour garder sa communauté sous l’eau un grand méchant dispense la mauvaise parole via ses armes, ses drogues et ses chantages.

Il est pourvu de pouvoirs que nous ne pouvons comprendre. Nous ne savons pas d’où il vient et ce qui le motive.

C’est ambitieux qui aime écraser les autres pour réussir. Malin et ingénieux, il arrive à prévoir à l’avance certains coups de ses ennemis.

Tobias Whales est redoutable et se confrontera souvent avec succès à Black Lightning.

La série dispense à chaque épisode des infos culturelles sur la culture musicale de Tobias Whales. Il a bon gout et il le sait.
Connaitre l’Histoire est sa marotte. Sans Histoire, il n’y aurait pas d’expérience. Donc pas de moyen d’évoluer en tenant compte des erreurs des autres.

Regardez au moins toute la saison 1 des trois saisons pour vous faire une véritable idée.