29 octobre 2020

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Venom est encore loin de l’univers Marvel

Le dernier de Sony sur la licence de Spider-Man est Venom.

Le studio souffre d’un mal qui touche également Warner Bros, ils ne savent pas mettre en valeur les scénarii de super-héros.

J’ai l’impression qu’un souffle nouveau a réussi à être insufflé par l’équipe du studio Marvel. Cet état d’esprit qui amène au respect des personnages et à une composante très rajeunie des personnages permet à tous les films de sortir du lot.

Même certains films de Marvel qui semblent loupés sont au-dessus de ce film.

L’erreur principale de toujours : voir le personnage comme irréaliste et sans consistance.

Il faut se baser sur les origines des personnages via la bande dessinée, il faut s’en inspirer et l’adapter aux mentalités d’aujourd’hui.

Lors de la création des personnages, il y avait une réponse marketing ou d’actualité. Il faut aussi prendre cette composante en se renseignant auprès du créateur original ou de ceux qui connaissent bien l’historique de création.

J’ai du mal avec certaines adaptations ou réadaptations qui ne comprennent pas l’essence d’une oeuvre artistique.

Tout un chacun s’empare de l’oeuvre comme il le sent, le ressent, mais dès lors qu’on appartient à la famille du cinéma, il faut également composé avec le ressenti des fans.

Etre fan de comics et particulièrement de Venom, ce n’est pas un mal en soit. Ce n’est pas juste une personne isolée qui ne sait pas communiquer avec le monde extérieur. Je dirai que c’est le contraire. Les fans se regroupent. Ils échangent des informations, des idées, des concepts, des histoires…

Il ne faut pas s’absoudre de leur existence et de la présence d’univers qu’ils créent. Il ne faut pas tomber dans l’adulation cinématographique. Un artiste doit mettre sa touche personnelle et son ressenti dans l’oeuvre qu’il adapte.

Il ne faut pas dénaturé un personnage et se dire que le film va marcher car il y a une niche de spectateurs qui paie des fortunes pour voir ce genre de film.

Le budget et la recette attendue ne doit pas influencer l’histoire. Les studios qui font juste de l’argent ne font pas de belles histoires.

Marvel Studio a été fondé justement car ses personages étaient dénaturés par l’industrie du cinéma qui n’aimait pas cette pop culture comme beaucoup d’autres artistes.

La force de ce studio très récent a été de prendre des personnages très emblématiques pour les faire découvrir au monde. De partager un point de vue différent proposé par les studios comme la Fox, Sony ou Warner Bros.

Depuis quelques années les super-héros ont la côte grâce à Marvel Studio qui a été très rapidement racheté par Disney avec l’éditeur emblématique de comics.

Laissé l’oeuvre parlé par elle même, investir et plaire aux fans. C’est la recette que Marvel Studios a toujours utilisée.

Sony devrait le savoir et en prendre de la graine. Il devrait même se souvenir du premier spiderman qui fut une belle réussite car le réalisateur avait les coudées franches.

Là on sent que Venom n’est pas là pour plaire mais pour utiliser une licence. S’il ne le faisait pas rapidement, le studio allait perdre les droits d’auteurs et du coup Marvel aurait pu reprendre son bien… C’est comme la guerre des droits avec la licence autour de Superman.

Pour résumé, Venom est un film qui peu se regarder mais qui n’a pas vraiment de saveur.

Il est vraiment très moyen, très en deçà des films du même genre.

Il est loin de ce que je peux concevoir du personnage.
Le scénario n’est pas le top, la réalisation est pas mal mais on sent la main mise du studio Sony Pictures et des prises de décisions incongrues.

A vous de vous en faire une idée si vous ne connaissez pas ce personnage ou cet univers, cela pourrait vous plaire en tant que film fantastique.