25 octobre 2020

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Valérian et la Cité des mille planètes, une belle oeuvre de Besson

Valérian et Laureline parcourent l’espace et le temps à travers leur vaisseau spatial l’Intruder XB982.

Dans le film de Besson on s’accroche à une partie de l’histoire épique de ces deux charmants héros.

Ils doivent récupérer un objet appartenant à leur gouvernement. Objet volé par des individus malfamés qui traitent avec une race extra-terrestre méconnue.

L’entrée en matière du film commence justement par cette race qui nous offre un décor digne des plus beaux posters de plages paradisiaques.

On sent que le peuple qui vi là est en paix avec lui-même. Il n’est pas très évolué selon nos critères, mais leur culture n’est pas dénuée d’intérêt.

Le film commence par la tragédie inévitable aux paradis dans le monde du cinéma : Un désastre planétaire.
Seul quelques survivants pourront perpétuer leur culture à travers les âges.

Je ne raconterai pas plus de choses sur ce film que j’ai trouvé magique.
J’en ai lu des articles sur ce film, des remarques désobligeantes…
Pour ma part, le film que je vois, le produit finis et packagé est tout à fait à mon goût.

Je vois bien des clins d’oeil au cinquième éléments.
Mais ce film n’était-il pas inspiré justement des bandes dessinées de Pierre Christin et de Jean-Claude Mézières ?

Même avec une touche très Mobiusienne, on en voyait les prémices artistiques.

Cette fois le budget était là pour faire un grand film de science-fiction à la française.
J’ai aimé l’intention scénaristique, graphique et musicale.

J’ai aimé la proposition de Luc Besson, même si parfois il y a des choses qui me paraissent un peu grosses.

Mais quel film n’a pas ses faiblesses. Aujourd’hui on court après un Star Wars bien fait et on en sort toujours déçu… Sauf de la première trilogie.

Là j’ai pris mon pied sur les couleurs, les décors, le scénario et le montage.

J’ai apprécié le rôle de chaque acteur/actrice, même si c’est un second rôle.

Je pense que les héros collaient bien aux personnages. L’aspect enfantin des héros n’est pas une gêne dans le film.
Par contre dans la bande annonce, on n’a pas le temps de se faire au look des nouveaux héros et on est très surpris du choix.

J’espère sincèrement que le film connaitra une belle trilogie et un succès mondial mérité. Il est vrai que les américains sont conservateurs et on l’a bien vu dans les promos.

Le film a été saccagé car il ne venait pas d’un studio américain. Les salles n’ont pas laissée de place pour ce film. Le marketing destructeur a été plus efficace que la promo de Besson.

Pour que ce genre de film fonctionne, il faut une sortie mondiale simultanée ou du moins commencer par l’Europe et l’Asie. Là on un regard différent et on peut amener des critiques sincères avant que les américains ne fusillent un film aussi plaisant.

Je pense que la vente de produits dérivés devraient tout de même marché un peu et qu’on retrouvera ce film sur les plateformes de VOD. Je pense même qu’il pourrait avoir une suite sur une plateforme comme Netflix qui pourrait co-financer ce genre de film qui manque à leur catalogue.


C’est vrai qu’ils ont perdus les droits sur les films Disney/Marvel/Star Wars… Donc une épopée spatiale déclinable en trilogie, série live et animée serait très intéressants…