29 octobre 2020

World Of Spelldragon

Le Monde de Spelldragon

Enfin des histoires autour de l’univers des Jedis et consorts qui en vaut la peine.

Cette série réhausse la compréhension de l’univers de Star Wars, de ses habitants.

On voit beaucoup plus l’impact des contrebandiers, de la Guilde, du combat entre la résistance et l’Empire.

Mais le but principal de la série c’est de nous présenter une nouvelle facette de ce large univers.

On suit un Mandalorien, il est mercenaire pour la Guilde. Depuis que la résistance a tué l’Empereur grâce à Luke Skywalker et au défunt Darth Vador.

Nous apprenons au fil des épisodes ce que représente la race des Mandaloriens. On y voit les aptitudes de combats, leur errance depuis qu’ils se sont fait décimer.

Au fil des épisodes, nous avons une nouvelle aventure avec un seul et même fil conducteur.

Pas de spoiler pour ceux qui ne connaissent pas la série.

Je dirais seulement qu’enfin on a trouvé des scénaristes inspirés qui ne calquent pas la trame de la première trilogie de Star Wars.

On sent un vent frais qui respecte l’imagerie de cette univers qu’affectionne les fans de longues dates.

Merci à Jon Favreau de conduire ce projet dans le bon sens.
Je pense que son travail avec Marvel, et sur les ramifications des histoires à propos de Thanos, a permi de lui donner un ascendant sur la direction d’une série qui deviendra culte.

J’espère qu’enfin cette voie sera suivi pour faire de bons films sur Star Wars sans tuer nos héros préférés et sans faire du plagiat inutile.

Là on tient une histoire originale et originelle qui est plongée dans un univers qu’on connait car tout se passe pendant l’ascension de Kylo Ren.

J’espère que les équipes de développement des histoires de Star Wars se mettront d’accord pour développer plusieurs séries en parallèle et effectuer quelques ramifications par ci et par là.

Les personnages sont tout bonnement très intéressants. Tous les seconds couteaux donnent envie d’en savoir beaucoup plus.
On est friand de tous ces profils variés et profonds. Le jeu d’acteur sous le costume, le masque ou dans les armures est tout à fait exceptionnel. La réalisation amplifie ce phénomène, on a des mises en scènes valorisées par une histoire très bien narrée.

Les effets spéciaux servent l’histoire et pas le contraire. Est-ce qu’Hollywood aurait compris que tout passe par un comte et que les effets spéciaux sont secondaires ?

L’argent est présent car les effets spéciaux, la décoration, les costumes, les différentes races sont de toute beauté.

L’histoire pourra permettre d’autres spi off qui correspondrait mieux à nos attentes, une série sur l’univers moribonds des contrebandiers, une série sur le renouveau des Jedis avec leur nouvelle philosophie, une série sur une vie plus taciturne de marchands ou une série sur le péripéties d’un politicien qui navigue en eau trouble.

En tous les cas The Mandalorian est la série à suivre. Il y a peu d’épisodes et ils font mouche de suite.

Pas besoin de voir cinq épisodes pour s’attacher à se combattant hors pair qui rempli sa bourse grâce à des primes sur la tête de quelqu’un.

Action, aventure, mystère, envie, cliffhanger, scénario, dialogue, tous ces mots ne sont pas à prendre à la légère et c’est ce qui en ressort de cette belle série, ou du moins de sa première saison.

Longue vie au Mandalorien ! Que la série soit belle sans se scléroser !!!