Archives de catégorie : Serie TV

Yamato 2202 – 6eme Opus

Le nouveau film de Yamato, suite de Space Battleship Yamato 2199, vient se caler 3 ans après la fin du précédent volet.
Il est l’avant dernier film prévu pour cette saga qui continue son fil conducteur.

Je vous invite à regarder tous les épisodes de cette série magnifique et de tous ses films.

C’est un des immanquables de la culture d’animation japonaise… Si vous n’avez pas connaissance de cette série mythique, alors mettez vous vite à la page.

Liste de quelques tubes des animés japonais des années 2000

Ci-dessous vous pourrez écouter quelques titres intéressants des animés des années 2000.
Beaucoup d’opening vous parlerons. Je vous laisse sous la vidéo quelques infos sur les Openings.
Bonne écoute :

.Air OP1 – Tori no Uta chanté par Lia
.Ao no Exorcist OP2 – IN MY WORLD interprété par ROOKIEZ is PUNK’D
.Basquash! OP2 – Boku ga Boku no Mama interprété par THE SPIN
.Blood+ OP3
.Blood+ OP4
.ChäoS;Child OP1
.Code Geass: Hangyaku no Lelouch OP2
.Concrete Revolutio: Choujin Gensou – The Last Song OP1
.Digimon Adventure 02 OP1 .Digimon Tamers OP1
.Divine Gate OP1 .Durarara!! OP2
.Eureka Seven AO OP1
.Eureka Seven AO OP2
.Eureka Seven OP1
.Fate/Apocrypha OP1
.Fate/Kaleid liner Prisma Illya OP1
.Flip Flappers OP1
.Full Metal Panic? ~Fumoffu~ OP1
.Fullmetal Alchemist OP3
.Fullmetal Alchemist OP4
.Fullmetal Alchemist: Brotherhood OP1
.Fullmetal Alchemist: Brotherhood OP4
.Ghost in the Shell: Stand Alone Complex 2nd GIG OP1
.Gintama’ OP3 .Gintama’ Enchousen OP2
.Granblue Fantasy OP1
.Great Teacher Onizuka OP2
.Gundam Build Fighters Try OP1
.Gunslinger Girl: Il Teatrino OP1
.Hajime no Ippo OP1
.Hellsing OP1 .Jigoku Shoujo Futakomori OP1
.Katanagatari (Rebroadcast) OP1
.Kekkai Sensen OP1
.Kill la Kill OP2
.Kino no Tabi: The Beautiful World OP1
.Kuroshitsuji: Book of Circus OP1
.Macross Frontier OP2
.Mahou Shoujo Lyrical Nanoha OP1
.Mekakucity Actors OP1
.Mobile Suit Gundam 00 OP1
.Mobile Suit Gundam 00 OP3
.Mobile Suit Gundam 00 OP4
.Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans OP1
.Naruto OP1
.Naruto: Shippuuden OP6
.Naruto: Shippuuden OP8
.Nurarihyon no Mago OP1
.Onegai Teacher OP1 .Qualidea Code OP2
.Robotics;Notes OP1
.Rokka no Yuusha OP2
.Rokumon Tengai MonColle Knights OP2
.Shakugan no Shana OP1 .Shakugan no Shana OP2
.Shaman King OP1
.Shaman King OP2
.Shuffle! OP1
.Soul Eater OP1
.Steins;Gate OP1
.Strike the Blood OP1
.Tales of Eternia OP1
.Terra e… OP1
.Toaru Majutsu no Index II OP2 .UN-GO OP1
.Witch Hunter Robin OP1
.Wolf’s Rain OP1 .Yami to Boushi to Hon no Tabibito OP1 .Yowamushi Pedal: Grande Road OP2
.Zero no Tsukaima ~Futatsuki no Kishi~ OP1

Dragon Ball Super Movie: Broly sort le 14 décembre au Japon

Vous savez que Dragon Ball et la série la plus rentable pour son auteur et le studio TOEI Animation ?
C’est pour cela que le studio propose toujours des films ou OAV sur cette série lucrative.
Là le design est au rendez-vous pour vous compter l’histoire de Vegeta, Gokuh et Broly qui était ensemble sur la panète Vegeta avant que Freezer passe par là pour tuer les guerriers de l’espace.

Evolution de la Toei Animation via ses Openings (1963-2017)

C’est marrant de voir l’évolution des dessins animés japonais au travers de quelques opening (génériques de début des séries animées).
Je vous propose de regarder les changements opérés par la Toei Animation entre 1963 et 2017.

Regardez bien les styles graphiques des premières années, vous remarquerez que les japonais avait déjà fait un grand pas pour offrir une certaine qualité graphique et scénaristique.
Vous verrez notamment qu’ils savaient jouer avec les reliefs, les ombrages, etc… Ils savaient rendre leur histoire crédible par un design soigné.

Vous remarquerez également que certains héros antiques reviennent de nos jours dans de nouveaux films, OAV ou séries TV.

All Out !! l’animé qui redonne goût au sport !

All Out !! est une série anime mettant en scène un petit lycée japonais, qui a une équipe de rugby qui ne sait jamais pris au sérieux.

Cette année, les Terminales veulent finir l’année avec de bons résultats et une équipe bien soudée. Ils font de sacré recrutement parmi les classes de secondes qui vont amener un véritable enthousiasme.

La folie exagérée de Gion, le nouveau seconde, va vite se faire sentir.
Il est le plus petit en taille de l’équipe, mais il a une envie de géant pour apprendre le Rugby, et surtout le plaquage.

Il a enfin trouvé un sport à sa mesure. Sport qui demande beaucoup d’investissements personnels pour s’accorder avec ses coéquipiers.
Plus qu’un autre sport, il faut toujours mouiller le maillot.
Si un seul lâche, toute l’équipe s’effondre.

Pas de super star qui joue tout seul. Ici le sport appel à un gros effort collectif.

Que l’on soit bon ou pas, il faut s’investir pour essayer de progresser.
La technique, la mentalité, la perspicacité, l’effort physique, tout est requis pour évoluer.

Cet animé est une adaptation du manga de Amase Shiori qui a publié en 2016 son dernier album.

La série ne semble pas terminée, et puis il faut se dire qu’avec l’organisation du championnat du monde de Rugby au Japon en 2019 nous verrons de nouveaux volets arriver.

Pour ma part la série animée est rafraîchissante. C’est une histoire basique d’enfants un peu délaissés, qui ont des vies banales et qui veulent briller avec leur équipe de Rugby pour se forger de bons souvenirs pour plus tard.

Ils savent que très peu d’entre eux seront sélectionnés dans une meilleur équipe, qu’une infime partie continuera les études supérieurs et donc ce sport en même temps.

La grande majorité sait qu’elle quittera la terminale à la recherche d’un emploi.
La dureté de la vie est retranscrit par certains personnages, Gion le héros dévoile très peu de chose sur lui.

Tout ce que l’on sait c’est qu’il veut avoir sa revanche sur la vie qui a toujours été dure à cause de sa petite taille.

En se confrontant à d’autres joueurs de d’autres équipes il se rend vite compte que sa taille peut être un avantage.

D’ailleurs des petits existent dans l’équipe nationale du Japon !

Du coup tout espoir est ouvert. Ce sentiment est renforcé par l’arrivé d’un vieil entraineur de l’équipe d Japon.

Personnage mystérieux mais qui aidera à souder cette belle bande de copains de sport.
On apprendra quelques informations sur son passé qui n’a pas été aussi reluisant que cela, alors qu’il était un joueur de l’équipe nationale du Japon.

Je vous conseille vraiment de regarder cet animé, d’en faire profiter vos enfants également car l’aspect primordial de l’animé est tourné vers la motivation.

Cela pourra vous aider à comprendre les règles du rugby car tout y est expliqué pour qu’un cancre comme Gion comprenne et progresse.

Attention à ceux qui regarde cet animé avec les petits, ca il y a quelques gros mots qui sortent naturellement dans certains matchs.

Sinon la série est axée sur le sport, il n’y a aucune violence, seule la réalité de la vie de certains personnages nous raccrochent à notre monde actuel et parfois triste.

Maintenant à vous de juger :

Dragon Ball : Le retour de Freezer !

Des OAV et autres films de Dragon Ball Zeta, j’en ai soupé.

Je suis fan de Dragon Ball, avec un San Goku plus jeune et plus marrant.
Son enfance et les péripéties qu’il a eu était fait avec bon humeur, beaucoup d’humour et de naïveté.

Il était un enfant comme les autres… Quoiqu’une petite queue de singe sortait de son pantalon. Il était attachant et amusant.

La partie adulte est parti un peu trop dans ce que l’on a appelé à une époque le style Gaga Ball… Style scénaristique qui a pour but de montrer uniquement des combats sous n’importe quel prétexte. Plus la puissance destructrice est développée et plus le scénario s’enfonce dans d’interminable combat sans queue, ni tête.

J’avoue que ces derniers temps des épisodes sont sortis avec une base scénaristique plus intéressantes.

Le film sur la résurrection de Freezer en est un exemple.
La qualité des dessins et de l’animation sont déjà au rendez-vous.
Niveau scénario, Freezer revient à la vie grâce à ses sbires qui souhaitent retravailler avec leur leader incontesté.

Ce n’est pas ce film qui gagnera des grands prix d’animation, mais la trame se tient.
On passe un bon moment en surfant sur la nostalgie des combats épiques de certains personnages devenus désuets.

Il y aura donc forcément des combats, mais aussi pas mal de mélange entre les personnages. On a le temps de voir pas mal d’interaction intelligente.

Je vous laisserai en juger par vous-même seulement si vous êtes fan de cette série.