Tous les articles par spelldragon

Captain Marvel, de nouvelles femmes fortes pour disney

Captain Marvel est un film qui fonctionne très très bien !

Il est le premier du genre à donner autant de panache pour introduire une femme forte.

Elle n’est pas de celle qui se cache dans l’ombre, elle brille de mille feux et sait se prendre au sérieux pour aider son prochain.

Je pense que la leçon est faite, Marvel Comics maîtrise totalement son sujet. Disney est donc tout à fait fier de cette licence achetée en 2009 pour environ 4 milliards de dollars.

Rien qu’avec Captain Marvel, le film rembourse les frais.
Il est au dessus des trente films qui ont le plus rapportés dans l’histoire du cinéma.
Les milliards coulent à flots

C’est donc une licence qui vaut le coup. Tant mieux ! Je veux voir plus de films avec des femmes qui tiennent la route et qui peuvent rivaliser de force/intelligence avec les homologues masculins.

Ce n’est pas juste un film qui colle à l’air du temps. On est pas dans la polémique du #Metoo ou autre appel très marqué par l’actualité depuis quelques années.

On est sur un personnage qui a mis le temps pour venir jusqu’aux nouveaux fans des franchises cinéma de Marvel Comics.

En 1967, Marvel a gagné en procès le nom de Marvel pour un personnage convoité par DC Comics.
Shazam deviendra son nouveau nom, mais il gardera l’essence du personnage avec ses pouvoirs.

Marvel Comics demande à Stan Lee et Gene Colan de collaborer ensemble pour nous trouver une histoire autour de ce nouveau nom.
Plusieurs super-héros ont donc portés ce nom qui colle à la maison d’édition, mais qui ne fera pas décoller les ventes comme ils l’avaient souhaités.

Celle que l’on connait sous le nom de Captain Marvel, aujourd’hui au cinéma, est Carol Danvers.

C’est Roy Thomas, connu pour son travaille sur Conan (enter autre), et Gene Colan qui vont donner vie à Miss Marvel en 1968.

Elle connaitra des histoires tumultueuses, voir des drames.

Elle perdra ses pouvoirs pendant de longues années à cause d’un combat épique entre deux femmes.
Malicia déroba les pouvoirs de Ms Marvel, sous l’influence de Mystique.

En sentant son énergie elle fut amenée à rester accrochée à elle pour lui prendre tous ses pouvoirs de façon définitive.

Elle prit également tous ses souvenirs, mélangeant à la fois la personnalité de Malicia et de Ms Marvel.

Ms Marvel, ayant perdu la mémoire et les pouvoirs, fut accueilli par les X-Men.

Elle sera une recrue intéressante, mais un autre drame arriva pour elle… Elle se fait kidnapper par les Broods et torturé, manipulé dans tous les sens. A cause de celà, ou grâce à ça, elle a gagné de nouveaux pouvoirs sur puissant.

Cette partie de l’histoire est mixée dans le film proposé par Marvel/Disney.

On retrouve tous les petits éléments de la vie de Carol Danvers
Elle a été pilote de l’armée américaine, amnésique et côtoie les KREE.

Elle est la première humaine à rencontrer le Captain Marvel (MAR-Vell), qui était un homme initialement.

Le Captain Marvel du film rencontre pleins de personnages intéressants. Les éléments apportés, dans ce film, montrent le soucis du détail du staff !

On a beaucoup d’éléments qui touchent à la Marvel Comics Universe. Il y a des connexions avec d’innombrables histoires de Marvel. Vous n’avez pas tout vu en un simple visionnage…

Pour les fans de Comics, la lecture du film est plus simple, mais on est tout fou fou devant tant d’ingéniosité scénaristique.

Mélanger les époques, les personnages jeunes ou mort dans les précédents fims que nous avons vu.

Proposer des portes ouvertes pour la nouvelle génération de super-héros comme la petite fille nommée Monica Rambeau.

Pleins d’indices sont disséminés dans le film pour voir le lien entre tous les protagonistes des films touchant les Avengers.

Elle sera d’ailleurs une Avengers dans la bande dessinée, dans le film qui suivra, elle sera d’une aide précieuse pour affronter Thanos.

Je ne dévoilerai rien du film qu’il faudra regarder sans aucun doute.

Faites vous une petite toile ou un petit Blu-Ray à la maison. D’une part car c’est un très bon blockbuster. D’autre part par ce qu’on voit l’intronisation de la nouvelle génération de super-héros qui remplacera à terme les premiers Super-Héros que nous avons connus.

N’oubliez pas que Ms Marvel a collaboré avec les X-Men et vu de nombreuses batailles galactiques.

Elle sera une héroïne fantastique pour les nouvelles licences qui sont revenues dans la maison Marvel, grâce au rachat de la FOX par DISNEY.

Je me régale déjà en pensant à la vague d’Annihilation qui arrivera depuis un autre univers pour éradiquer le nôtre.

Nous aurons peut-être le droit de voir enfin Nova Corps en action avec leurs armures et le fameux Nova Prime qui devra sauver l’existence de sa Nation et de sa culture

Captain Marvel reste pour moi le premier film de super-héros à bien mener sa barque concernant un personnage féminin de premier plan.

Wonder Woman avait quelques lacunes, quelques manquement dans la réalisation et dans les effets spéciaux (FX/CG). Le scénario était pas mal, mais ce n’était pas aussi prenant et fun que Captain Marvel. Le ton est trouvé avec ce nouveau film.
Pourvu que cela dure et qu’on aille pas dans la facilité avec une suite, obligatoire et indispensable.

Staff:
Réalisateurs : Anna Boden et Ryan Fleck
Scénario : Meg LeFauve, Nicole Perlman et Geneva Robertson-Dworet
Musique : Pınar Toprak
Brie Larson : Vers / Carol Danvers / Captain Marvel
Samuel L. Jackson : Nick Fury, agent du SHIELD
Ben Mendelsohn : Talos, général Skrull / transformation en Keller, supérieur de Nick Fury
Lashana Lynch : Maria « Photon » Rambeau, pilote et équipière de Carol
Annette Bening : l’Intelligence Suprême (telle qu’elle apparaît à Carol) / Dr Wendy Lawson / Mar-Vell
Jude Law : commandant Yon-Rogg
Gemma Chan : Minn-Erva
Clark Gregg : Phil Coulson, agent du SHIELD, partenaire de Nick Fury
Djimon Hounsou : Korath
Algenis Perez Soto : Att-Lass
Rune Temte : Bron-Char
Akira Akbar : Monica Rambeau
Lee Pace : Ronan l’Accusateur

Evolution du studio XEBEC via les Openings de 1995 à 2018

Le studio Xebec a sortis, dès sa création en 1995, de nombreux animés dont certains que vous connaissez bien.
Il y a certaines séries qui ont traversées plusieurs continents et ont été franchement très bien accueilli.
Le studio compte sur son bon catalogue avec des titres phares.

Evolution du studio P.A. Works à travers les Openings de 2008 à 2017

Le studio P.A. Works offre des Openings sur la période de 2008 à 2017.
Le studio nait en 2000 et sous-traite sa main d’oeuvre avant d’éclore avec ses propres animés en 2008.
Entre temps il a tout de même fait les animations des jeux Professeur Layton.

Vous le verrez le studio est surtout tourné vers le numérique et les CG.

Evolution du studio Madhouse via les Openings de 1973 à 2017

Voir l’évolution d’un studio est toujours marrant et intéressant à voir. On apprend pas mal sur les pans de la culture de l’entreprise/studio mais aussi sur la culture d’un pays.

On voit pas mal de tendances sur les sujets d’actualités, culturelles, musicales, technologisues, conceptuels,etc…
Madhouse offre un florilège d’Openings très marquant durant sa période d’activité entre 1973 à 2017.

Pink Floyd – Hey You

Pink Floyd ? tu ne connais toujours pas ?? T’as pas entendu ce tube nommé Hey You ??

Arf, tu as dû aimer autre chose que le Rock dans ta vie… Tu sais il y a des choses à ne pas passer… Ce groupe est toujours une référence, même si tout le monde n’aime pas son style musical.

A vous de voir ce que vous aimez chez eux mais il y a des tubes incontournables !!!

Evolution du studio David Production au travers des Openings de 2009 à 2017

L’évolution du jeune studio David Production est assez dure à constater au premier abord. La période de sa production de série entre 2009 et 2017 montre tout de même des titres qui parlent à tous le monde.

Le studio est tout de même très jeune, il ne se créé qu’en 2007. Pendant les permières années il reste lié à un autre studio : Gonzo.
Du coup, David Production prend ses marques petit à petit pour produire ses propres séries animées.

Eagles – Hotel California

Fin des années 70 The Eagles livraient un tube interstellaire : Hotel California.
C’est un incontournable de la musique rock.
Pour tous les fans du genre, j’essaierai de mettre d’autre tubes de cet acabit dans les mois à venir.
C’était la bonne période des slow, mais même si le genre n’existe plus vraiment, on est dans un très bon registre du Rock’n Roll !